Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Prynt veut faire forte impression avec son Polaroid 2.0

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Prynt veut faire forte impression avec son Polaroid 2.0
Prynt veut faire forte impression avec son Polaroid 2.0

"La marque Polaroid n’existe plus mais le besoin de créer des moments de convivialité autour des photos, lui, n’a pas disparu", veut croire Clément Perrot, le cofondateur et PDG de la société Prynt. Plutôt que de créer un boîtier modernisé, la société hébergée par l’incubateur parisien Agoranov a préféré façonner un accessoire pour le type d’appareil photo le plus populaire du moment : le smartphone. De l’extérieur, Prynt se présente comme une coque pour téléphone portable classique. Mais elle cache une mini-imprimante couleur. Sur le dessus, un bouton fait office de déclencheur. Une application installée sur le smartphone permet de contrôler l’image et de lancer l’impression en quelques secondes.

L’opportunité

Parmi les 2 milliards de possesseurs de smartphones, beaucoup partagent des clichés sur les réseaux sociaux dédiés à l’image, comme Instagram. 

 

"Dès les premiers prototypes, très rudimentaires, on s’est rendu compte que l’effet 'waou' était au rendez-vous lorsque la photo sortait de l’appareil !", explique l’entrepreneur. Avec cette invention, Prynt cible le grand public et pas seulement les technophiles. "La force de Polaroid, c’était un style travaillé mais avec l’intention de s’adresser au plus grand monde, assure Clément Perrot. Nous avons la même approche : Prynt ne sera pas un produit de luxe inaccessible." La coque, fabriquée en Chine, pourra être commandée à partir de fin janvier. Les premiers clients devraient être livrés en juillet. Pour tenter de créer le buzz autour du produit, Prynt participe du 6 au 9 janvier au CES (Consumer Electronics Show, le grand salon annuel du secteur) à Las Vegas aux côtés de 120 autres entreprises françaises.

Sylvain Arnulf

L’innovation

Prynt est parvenu à miniaturiser une imprimante photo pour la faire tenir dans une coque pour smartphone. L’une des difficultés a consisté à maîtriser le procédé thermique pour maintenir un rendu d’impression constant et éviter la surchauffe du boîtier.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale