Actualité web & High tech sur Usine Digitale

PSA et Oney voient la voiture connectée comme un futur moyen de paiement

mis à jour le 15 février 2017 à 15H31
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Oney, filiale bancaire du groupe Auchan, a développé la solution Automatric qui permet d'identifier un client grâce à sa plaque d'immatriculation pour faciliter le paiement. La fonctionnalité est d'ores et déjà déployée dans une centaine de stations-essence et en test pour des parkings et des drives. Oney travaille désormais avec PSA pour fluidifier encore davantage le parcours client. 

La voiture connectée, futur moyen de paiement
(c) Guillaume Murat © Guillaume Murat

"Vous rentrez dans votre véhicule connecté et vous vous authentifiez grâce à un système biométrique ou un code. Puis, lorsque vous arrivez à une station-essence, vous êtes automatiquement identifié grâce à la lecture de votre plaque d'immatriculation. Pour payer votre plein d'essence, plus besoin de sortir de votre véhicule, ni même de sortir votre carte bancaire ou de pianoter un code sur votre smartphone ou sur le tableau de bord du véhicule". Ce scénario, décrit par Jean-Pierre Viboud, CEO d'Oney, n'existe pas encore, mais c'est bel et bien ce qu'imagine la filiale bancaire du groupe Auchan avec PSA.

 

Déjà 100 points de vente équipés de la solution Automatric

Fin janvier, Oney a officialisé un partenariat avec le constructeur automobile pour faire de la voiture connectée un futur moyen de paiement. Ce rapprochement s'articule autour de la solution Automatric. D'ores et déjà déployée en Espagne et au Portugal, cette fonctionnalité permet d'identifier un client, grâce à la plaque d'immatriculation de son véhicule, lorsqu'il se rend à une pompe à essence. "Au préalable, le client doit inscrire son numéro de plaque minéralogique dans une application mobile, ainsi que son numéro de carte bancaire. Ensuite, il est invité à choisir un code secret", détaille Jean-Pierre Viboud. "Lorsqu'il arrive en station, une caméra lit sa plaque et l'identifie. Il n'a alors plus qu'à taper son code secret sur la borne ou sur son smartphone", poursuit-il.

 

Pour l'heure, plus de 100 points de vente sont équipés de ce dispositif, qui évite aux clients de sortir leur carte bancaire. "Il permet un gain de temps d'environ une minute par passage", assure Jean-Pierre Viboud. Une économie non négligeable pour écourter les files d'attente aux stations essence et améliorer l'expérience client. Oney revendique aujourd'hui 60 000 téléchargements de l'application. "Et chaque mois, 75% de notre base utilise l'application", précise-t-il.

 

Une plate-forme interne pour faire remonter les innovations

Fort de ce succès, Oney entend décliner Automatric, dont le modèle économique repose sur la vente de licences, pour d'autres cas d'usage, notamment pour les parkings et pour les drives, où des tests sont déjà en cours. La filiale bancaire d'Auchan prévoit également d'étendre ce service à plusieurs pays européens, dont la France, sans pour autant donner de précision sur son calendrier.

 

La solution Automatric n'est pas née d'une collaboration avec une start-up (même si le groupe multiplie ses contacts avec l'écosystème numérique), mais est le fruit d'une idée d'un collaborateur du groupe. Depuis deux ans, la filiale bancaire d'Auchan a mis en place une plate-forme interne pour faire remonter les innovations. Le dispositif permet de déposer des idées, de les catégoriser puis ensuite de monter des groupes de travail pour faire émerger des pépites. "Cela permet de faire remonter des innovations très incrémentales, mais aussi disruptives", se félicite-t-on chez Oney.

 

La plate-forme POP (pour plateforme Oney Participative) est aussi à l'origine d'une autre innovation qui vise à fluidifier le parcours client. Natural Security permet de réaliser un paiement en caisse grâce à son empreinte digitale, sans créer de fichier de données biométriques. La fonctionnalité est actuellement testée dans plusieurs restaurants d'entreprise du groupe Envie de Saison.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale