Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

PSA se défend d'aider les entreprises à pister leurs salariés

Les deux partenaires PSA Peugeot Citroën et Orange Business Services ont lancé, le 1er avril, une nouvelle solution de gestion de flottes automobiles à destinations des entreprises. Au-delà d'un contrôle accru du TCO (coût total de possession) des flottes, le nouvel outil pose la question de la protection des données privées des salariés utilisateurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

PSA se défend d'aider les entreprises à pister leurs salariés
PSA se défend d'aider les entreprises à pister leurs salariés © PSA

PSA Peugeot Citroën et Orange Business Services auraient-ils créé une nouvelle solution permettant aux entreprises d'espionner leurs employés au volant ?

Les deux partenaires ont dévoilé, le 1er avril, un "boîtier autonome télématique" appelé BUS SCAN pour la gestion de flottes automobiles.

"L'avantage (est) de remonter automatiquement des données précises et fiables issues des calculateurs du véhicule (...)", met en avant le groupe PSA dans un communiqué.

Données de consommation, heures d'utilisations, analyse des styles de conduite, comparaison entre conducteurs d'une même flotte et services de géolocalisation sont à la disposition de l'employeur.

Une protection de la vie privée du salarié... en option

Le partenariat avec Orange Business Services prévoit la possibilité pour le client de souscrire à la solution de gestion de flottes Fleet Performance. Un portail web qui permet à l'entreprise d'accéder aux données de sa flotte et de la suivre à distance, décrit le constructeur.

La nouvelle solution pousse ainsi le "flicage" des salariés à son paroxysme, permettant à l'entreprise de vérifier les heures d'utilisation et la géolocalisation de la flotte en temps réel.

Des critiques que n'ont pas manqué de souligner certains internautes, contre lesquelles PSA a prévu une parade.

Le constructeur propose un bouton "vie privée/vie professionnelle" permettant à chaque conducteur de préserver sa vie privée lors de trajets qu'il souhaite non géolocalisés. De quoi protéger les salariés disposant de véhicules dits "de fonction", utilisables pendant et en dehors des heures de travail... si l'entreprise souscrit à ce service proposé seulement en option.

Elodie Vallerey

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.