Actualité web & High tech sur Usine Digitale

PSA signe avec Huawei pour connecter ses véhicules

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

PSA Group, qui regroupe Peugeot, Citroën, DS et désormais Opel, annonce la signature d’un partenariat avec Huawei pour développer une plate-forme IoT, la "Connected vehicle modular platform". De premiers services reposant sur cet outil seront lancés en 2018 en Chine et en Europe.

PSA signe avec Huawei pour connecter ses véhicules
PSA signe avec Huawei pour connecter ses véhicules © PSA Group

PSA accélère dans le véhicule connecté. Le groupe français, qui regroupe les marques Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall et Free2move, annonce la signature d’un partenariat avec Huawei. PSA va s’appuyer sur la solution Ocean Connect IoT et le cloud public du chinois pour créer une plate-forme dédiée au véhicule connecté, baptisée "Connected vehicle modular platform". (CVMP).  Elle permettra de gérer la communication entre le cloud et le véhicule pour permettre des diagnostics à distance, des mises à jour et activation de services "over the air",

 

un partenariat étrenné en chine

Les deux partenaires promettent de lancer de premiers services basés sur cette technologie dès 2018 en Chine puis en Europe, pour le grand public et les pros. 89 pays seront couverts d’ici 2020.


PSA entend mettre l’accent sur la sécurisation des échanges de data entre le cloud et le véhicule pour garantir "l’intégrité, l’authenticité et la confidentialité des données", résume Gilles Le Borgne, responsable de la R&D de PSA. A la clé, de nouveaux services comme l’activation de fonctions à distance (préchauffage du véhicule, par exemple, consultation du niveau de charge de la batterie pour les véhicules électriques), l’ouverture du coffre (pour des services de livraison connectée), des services d’auto-partage "natifs" (sans installation d’un boitier spécifique)… PSA envisage même de créer un assistant intelligent à bord, basé sur l’intelligence artificielle.

 

Jusqu’ici, PSA s’appuyait sur le cloud d’IBM pour le développement de services connectés et l’exploitation du big data. Huawei, choisi après un appel d’offre et plusieurs semaines d’échanges, signe un nouveau grand nom de l’industrie automobile après Volkswagen et peut espérer percer dans le secteur avec les promesses de la 5G et du véhicule autonome.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

klingenmeyer jean

15/11/2017 16h44 - klingenmeyer jean

Moi qui essayais des 504 il y a 41 ans, je vis aujourd'hui en pleine science fiction....En ces temps reculés, l'autoradio était une option...Dommage que le partenaire n'est pas français...En ces temps reculés Peugeot développait son syteme d'injection avec Schlumberger....Plus de partenaires français aujourd'hui...et ce n'est pas de là science fiction, alors ne restons pas au bord de là route : bonne réussite ! ...et bonnes connexions !!

Répondre au commentaire | Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale