Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Publicité et réalité virtuelle : Revolution Games limitera finalement l'essai à un jeu gratuit

Le développeur de jeux en réalité virtuelle Revolution Games, en partenariat avec Facebook, devait intégrer des publicités à son jeu Blaston dans le cadre d'un essai limité dans le temps. Cependant, face aux réactions négatives des joueurs sur le fait d'être exposé à de la publicité dans un jeu qu'ils ont payé, le développeur a annoncé réserver finalement les publicités à Bait, un jeu gratuit.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Publicité et réalité virtuelle : Revolution Games limitera finalement l'essai à un jeu gratuit
Publicité et réalité virtuelle : Revolution Games limitera finalement l'essai à un jeu gratuit © Revolution Games

Facebook a annoncé, le 16 juin dernier, qu'il va tester la monétisation des applications par de la publicité à l'intérieur de ses casques de réalité virtuelle. Pour démarrer cet essai, le réseau social avait alors annoncé un partenariat avec Resolution Games pour son jeu Blaston, ainsi qu'avec d'autres studios dont le nom n'a pas été dévoilé.

Mais après des réactions négatives du côté des joueurs, Resolution Games fait finalement marche arrière. Principale critique : le fait d'être exposé à de la publicité dans une application payante. En conséquence, Resolution Games étudie la mise en œuvre du test dans le jeu de pêche Bait!, qui est lui gratuit.
 


Colère chez les joueurs
Que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans les magasins d'applications, Blaston a rapidement fait l'objet d'une montée des critiques. En colère, les joueurs ont accusé la société de "se vendre à Facebook". Ils ont également été nombreux à mettre en avant le prix du jeu (10 dollars) ainsi que le matériel nécessaire pour en profiter, trouvant de ce fait les publicités très mal venues. L'initiative devait permettre au développeur de dégager des revenus supplémentaires.

En réponse, Resolution Games a indiqué envisager de continuer l'opération uniquement sur ses jeux gratuits, à l'image de Bait!. Dans une déclaration relayée par Upload VR, Tommy Palm, CEO de Resolution Games, a indiqué que l'intérêt du développeur a "toujours été d'aider l'industrie à faire progresser la VR pour le bien de toutes les personnes concernées". C'est dans cette démarche que la société a décidé de participer à l'essai de Facbook, indique le CEO. "Si les publicités dans les applications VR deviennent inévitables, comme c'est le cas pour d'autres plateformes, nous voulons nous assurer que les choses soient faites correctement", a-t-il écrit.

Du côté de Facebook, un porte-parole a réitéré que les publicités ne sont qu'un des moyens explorés par le réseau social pour générer "de nouvelles sources de revenus pour les développeurs, débloquer de nouveaux contenus et proposer des produits à des prix adaptés." Dans son annonce du 16 juin, le réseau social avait mentionné des partenariats avec plusieurs autres développeurs, mais reste à voir si les critiques envers Resolution Games ne risquent pas de freiner les participations.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.