Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Qarnot Computing lève 6 millions d'euros pour valoriser la chaleur des serveurs informatiques

Levée de fonds Qarnot computing, qui mise sur un cloud souverain et écologique en embarquant des ordinateurs dans des radiateurs et des chaudières, lève 6 millions d'euros. Un apport financier qui devrait permettre à la jeune entreprise française de démarcher de nouveaux clients dans les secteurs de la simulation numérique et de l'intelligence artificielle.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Qarnot Computing lève 6 millions d'euros pour valoriser la chaleur des serveurs informatiques
Le radiateur développé par Qarnot computing contient un ordinateur. © Qarnot computing

Qarnot Computing, un acteur du cloud écologique, annonce ce mardi 31 mars une levée de fonds de 6 millions d'euros. Elle est réalisée auprès de La Banque des Territoires - Caisse des Dépôts, d'Engie Rassembleurs d’Énergies, d'A/O Proptech et du groupe Casino, ainsi que de ses investisseurs historiques.

Qarnot Computing a vu le jour en 2010 dans le but de "valoriser la chaleur fatale informatique, c'est-à-dire la chaleur dégagée par les serveurs informatiques quand ils effectuent massivement des calculs", explique à L'Usine Digitale son président et cofondateur Paul Benoit. Au lieu de concentrer les serveurs dans de grands data centers qui nécessitent d'importants systèmes de refroidissement et sont très énergivores, Qarnot computing distribue les ordinateurs dans des bâtiments demandeurs de chaleur.

Des ordinateurs dans des chauffages et des chaudières

La jeune entreprise décline son concept dans différents produits qui peuvent être connectés les uns aux autres. Un radiateur, déployé pour la première fois en 2013 dans des logements sociaux, contient un ordinateur disposant d'une puissance de calcul de 500 à 600 watts. Puis, elle a décliné son produit dans une chaudière permettant d'avoir 3 à 4 kWh.

Enfin, Qarnot computing a créé une coentreprise avec le groupe Casino en 2019. Baptisée ScaleMax, elle a pour but d'installer des infrastructures de calculs dans les entrepôts du groupe. "Non seulement la chaleur produite peut être récupérée pour chauffer les entrepôts, mais en plus Casino est actionnaire de Green Yellow, qui produit de l'énergie solaire elle-même utilisée pour alimenter son cloud", résume Paul Benoit.

Une nouvelle plate-forme pour les bâtiments intelligents

Tous ces produits vont de pair avec la plate-forme logicielle Qware, qui permet de "distribuer le calcul dans les radiateurs en fonction des thermostats des habitants et de la demande en calcul", explique Paul Benoit. Une plate-forme qui permet aussi aux clients qui le souhaitent de choisir d'où provient la puissance de calcul demandée (radiateur ou chaudière).

La jeune entreprise développe actuellement une nouvelle plate-forme logicielle. Baptisée Oasis, celle-ci permet de suivre et d'intégrer toutes les données d'un bâtiment intelligent et de les traiter localement. Le but est de commercialiser Oasis indépendamment de ses autres produits afin de diversifier ses sources de revenu.

Qarnot se tourne vers la simulation et l'IA

Qarnot computing a réalisé deux levées de fonds de 2 et 2,5 millions d'euros en 2014 et 2016, qui lui ont permis déquiper de grandes banques françaises comme la BNP Paribas, la Société générale et Natixis ainsi que des studios d'animation 3D comme Illumination Mac Guff. Des industries très demandeuses en puissance de calcul. Avec cette nouvelle levée de fonds de 6 millions d'euros, la jeune entreprise veut renforcer ses équipes de ventes et s'adresser aux besoins de la simulation numérique dans le secteur aéronautique, ainsi qu'aux entreprises travaillant dans le domaine de l'intelligence artificielle.

En parallèle, "l'un des objectifs de cette levée de fonds est de nouer des partenariats avec des professionnels dans les domaines du bâtiment ou des chauffages afin d'industrialiser la phase de déploiement des radiateurs", ajoute Paul Benoit. La jeune entreprise travaille déjà avec des professionnels pour le déploiement de ses produits, mais dans des bâtiments complets uniquement. A ce niveau, Qarnot computing vend le matériel et son installation. Mais ce "modèle historique peut être décliné", explique Paul Benoit, puisque certains clients préfèrent payer des forfaits.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media