Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Qu'est donc Quibi, le nouveau service de streaming de vidéos courtes lancé aux Etats-Unis ?

Vu ailleurs La plate-forme de streaming vidéo Quibi (pour "Quick bites") est lancée ce 6 avril aux Etats-Unis. Ce service inédit, imaginé pour un usage en mobilité et qui propose des programmes courts, pourrait néanmoins connaître des débuts difficiles. Passage en revue de ses points forts et de ses faiblesses.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Qu'est donc Quibi, le nouveau service de streaming de vidéos courtes lancé aux Etats-Unis ?
Qu'est donc Quibi, le nouveau service de streaming de vidéos courtes lancé aux Etats-Unis ? © Quibi

Créée par le producteur hollywoodien Jeffrey Katzenberg en lien avec l’experte de la Silicon Valley Meg Whitman (ancienne PDG d’eBay et HPE), la plate-forme Quibi a été lancée ce lundi 6 avril 2020 aux Etats-Unis. Conçue pour un visionnage rapide, dans le bus ou lors d’une pause sur son lieu de travail, elle mise sur la consommation de vidéos sur le pouce : des programmes originaux d’une dizaine de minutes et réalisés à l’aide d’outils optimisés pour la diffusion sur de petits écrans, comme les smartphones. Un créneau qui n’a pas encore été investi par la concurrence, et qui pourrait constituer un atout.

Le service compte également sur un certain nombre de figures emblématiques, dont le chanteur Chance The Rapper et les acteurs Liam Hemsworth, Sophie Turner et Idris Elba, pour porter ses premières productions. Comédies, sports, documentaires, actualités… Une cinquantaine de titres est déjà disponible. Pour garantir le succès de son lancement, la plate-forme offre également les 90 premiers jours aux utilisateurs, qui devront ensuite s’acquitter de 5 à 8 dollars par mois pour profiter du service.

UN PAYSAGE DÉJÀ TRÈS ENCOMBRÉ

Mais les choses pourraient se compliquer à partir du moment où les consommateurs devront payer l'accès au service. C'est en tout cas l'avis de Carter Pilcher, PDG de la chaîne Shorts TV : "Les gens vont l’abandonner. Ils se doivent d’avoir Netflix, un gage de divertissement tout au long de la semaine. Puis les familles prennent aussi Disney+. Je me demande où s’insère Quibi dans cette logique", explique-t-il à nos confrères de The VergeCette nouvelle offre doit également composer avec un contexte très particulier : si nombre d'utilisateurs ont du temps, certains consommateurs, dont les revenus baissent, sont susceptibles de réfléchir davantage à leurs dépenses.

Outre les mastodontes du divertissement que sont Netflix, Amazon Prime Video ou Disney+, Quibi est aussi en concurrence avec des services gratuits tels que YouTube, voire Instagram ou TikTok. Le service devra nécessairement convaincre avec un programme phare, à la manière dont Disney+ a capitalisé sur sa série The Mandalorian. Le lancement de Quibi intervient par ailleurs quelques mois après le lancement d’Apple TV+ et précède d’une poignée de semaines ceux de HBO Max (AT&T) et Peacock (Comcast) aux Etats-Unis.

Annoncé depuis des mois au travers d'une campagne marketing, la plate-forme doit désormais convaincre dans ses prochaines semaines. Son financement atteint d'ores et déjà 2 milliards de dollars.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media