Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Qualcomm accélère sur le marché PC avec une puce repensée de A à Z, le Snapdragon 8cx

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Qualcomm veut passer aux choses sérieuses sur le marché de l'ordinateur portable. L'entreprise annonce le Snapdragon 8cx, une puce conçue spécifiquement pour les PCs, dont les performances sont "extrêmes", d'après elle. Un produit de prime abord très convaincant, mais qui aura fort à faire face à Intel et AMD.

Qualcomm accélère sur le marché PC avec une puce repensée de A à Z, le Snapdragon 8cx
Le reference design utilisé par Qualcomm pour démontrer les capacités du Snapdragon 8cx. © Qualcomm

Qualcomm accélère sur le marché PC. Six mois après le lancement du Snapdragon 850, l’entreprise annonce le Snapdragon 8cx, sa première puce conçue spécifiquement pour les ordinateurs. Le "x" signifie "Extreme". Elle est gravée avec une finesse de 7 nm, comme le SD855, mais sur une surface plus importante.

 

Des performances largement supérieures à celles du SD835...

Son GPU est l'Adreno 680. Il est censé être deux fois plus puissant que celui du SD850 et 3,5 fois plus que celui du SD835, tout en consommant 60% moins d’énergie que le SD850. Il a aussi deux fois plus de transistors et deux fois plus de mémoire que le GPU du SD850. Il est compatible avec DirectX 12 et peut décoder les formats vidéo H.265 et VP9 au niveau matériel. Enfin, il gère jusqu’à 2 moniteurs 4K HDR externes.

 

Le CPU est un Kryo 485 doté de 8 coeurs. Il possède 10 Mo de mémoire cache et est cadencé à 2,75 GHz. Qualcomm s’est fendu d’une comparaison avec un processeur Intel Core i5 série U de 15 watts (sans préciser lequel), mais en le limitant à 7 W, partant du principe que l’ordinateur en question est ultra léger et ne dispose pas de ventilateur. Dans ces conditions et suivant le benchmark de Qualcomm, sur lequel aucune indication n’a été fournie, son CPU serait deux fois plus rapide que celui d’Intel tout en consommant 6 fois moins. Des affirmations à prendre avec des pincettes, ce qui fait qu’on attendra des tests indépendants pour s’en assurer.

 

 

...et qui se vérifient lors des démonstrations

Cela étant dit, Qualcomm faisait la démonstration des performances de son processeur sur des reference designs (équipés de 8 Go de RAM LPDDR4x), et le bond en avant est assez flagrant par rapport à la première génération. Un ordinateur faisait notamment tourner Adobe Photoshop et Lightroom (sous émulateur car ce sont des applications Win 32) avec un navigateur ouvert en parallèle et ses performances n’avaient rien à envier à celles d’un PC sous Intel.

 

Une autre démonstration utilisait 2 écrans externes (donc trois écrans au total) sur lesquels tournaient deux VPNs, Powerpoint, Outlook, plus Firefox et Chromium avec chacun plus de dix onglets ouverts. Qualcomm a travaillé avec Mozilla pour optimiser Firefox à la plate-forme, et Chromium arrivera prochainement (logique quand on sait que Microsoft y transitionne officiellement Edge). Les ordinateurs utilisaient tous Windows 10 Pro. Par ailleurs, la plate-forme gère désormais Windows 10 Enterprise, ce qui la rend viable pour une utilisation à grande échelle en milieu professionnel.

 

 

Des PCs connectés en 5G dès 2019

Niveau connectivité, la 4G est assurée par le modem X24, et Qualcomm assure que des PCs compatibles 5G sortiront en 2019. On note de plus que l’USB 3.1 type C est supporté, de même que le PCI Express de 3e génération et le stockage SSD NVMe. Quick Charge 4+ est aussi disponible, même si cela n'a pas forcément beaucoup d’intérêt à l’heure du Power Delivery. Qualcomm s'est montré moins loquace concernant l'autonomie des machines. L'entreprise a simplement parlé de "plusieurs jours" d’autonomie pour un usage modéré. Il faudra donc attendre de vrais tests pour savoir ce qu’il en est.

 

Qualcomm saura-t-il convaincre fabricants et consommateurs ?

La roadmap de Qualcomm pour 2019 et au-delà : support multi-OS, différentes gammes et niveaux de prix, nouveaux cas d'usage... L'entreprise compte très clairement s'imposer sur ce marché. Mais elle devra pour cela convaincre les fabricants d'ordinateurs et les consommateurs, ce qui n'est pas gagné d'avance.

 

 

Seuls cinq ordinateurs portables ont été annoncés avec les processeurs de Qualcomm jusqu’ici : trois pour la première génération (SD835), qui sont sortis très discrètement et sans marquer les esprits. Deux autres qui ont été présentés en juin avec le Snapdragon 850 : un signé Lenovo, l’autre Samsung. Ils ne sont pas encore sortis. Pour l’annonce du SD8cx, seul un constructeur était présent : Lenovo, et il n’a pas dévoilé de produit. Plus de détails pourraient être révélés lors du CES, qui se déroule début janvier.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale