Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Qualcomm permet aux casques de réalité virtuelle autonomes de fonctionner avec un PC

Les casques de réalité virtuelle autonomes pourront bientôt tirer parti de la puissance de calcul d'un ordinateur lorsqu'ils seront à proximité. Qualcomm, dont la plate-forme technologique équipe tous des casques autonomes du marché, vient en effet d'annoncer un module de connexion sans fil à 60 GHz pour son reference design. Le premier client à en profiter sera le fabricant chinois Pico, avec le lancement d'un casque compatible d'ici la fin de l'année.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Qualcomm permet aux casques de réalité virtuelle autonomes de fonctionner avec un PC
Qualcomm permet aux casques de réalité virtuelle autonomes de fonctionner avec un PC © Qualcomm

Qualcomm n'a pas profité de la Game Developers Conference 2019 pour présenter une nouvelle version de sa plate-forme de développement pour la réalité virtuelle, baptisée Snapdragon VR845. Il a cependant officiellement annoncé le 18 mars la possibilité de connecter les appareils de son écosystème "Boundless XR" à des ordinateurs.

 

Cet écosystème s'articule autour des puces mobiles Snapdragon de Qualcomm, et s'était limité jusqu'ici à des casques autonomes ou aux XR Viewers récemment dévoilés, qui fonctionnent en se connectant par câble à un smartphone. Qualcomm avait cependant laissé entendre dès la présentation en avant-première des XR Viewers en décembre que ces derniers pourraient être reliés à "d'autres appareils".

 

Une connexion sans fil 60 GHz pour les casques autonomes

Concrètement, le reference design de Qualcomm supporte désormais une connexion sans fil à 60 GHz, ce qui rend possible une transmission d'un PC à un casque avec une latence acceptable, en dessous de 20 millisecondes. C'est cette même technologie qu'utilisent déjà les accessoires de VR sans fil de TPCast et HTC.

 

Le design proposé par Qualcomm va permettre à un casque autonome équipé d'un système de positionnement sur six axes de se connecter sans fil à un PC lorsqu'il se trouvera à proximité (comprendre dans le champ de vision du transmetteur dédié). Il pourra alors utiliser la puissance de calcul de l'ordinateur. Le reste du temps, il se reposera sur son électronique embarquée.

 

Pico sera le premier partenaire avec le Pico Neo 2

Le premier partenaire à tirer parti de cette fonctionnalité sera le Chinois Pico. Il l'intégrera à son casque Pico Neo 2, dont la sortie est prévue pour le second semestre 2019. L'entreprise WNC a de son côté mis au point un reference design pour le transmetteur 60 GHz. HTC Vive est également annoncé comme partenaire, à la fois d'un point de vue matériel, mais aussi contenu avec la boutique Viveport. Il est probable que le Pico Neo 2 ait accès à la version mobile de Viveport en mode autonome et à la version PC lorsqu'il sera connecté à un ordinateur.

 

Quid du Vive Cosmos ?

Par ailleurs, même s'il n'est pas cité dans l'annonce, le Vive Cosmos s'appuie sur la plate-forme de Qualcomm et devrait donc a priori aussi bénéficier de cette fonctionnalité, puisque HTC l'a annoncé à la base comme un casque PC. A noter cependant que le Vive Cosmos se connecte par câble, il ne s'agit pas d'un casque sans fil.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale