Qualcomm fait l'objet d'une enquête pour corruption

Le fabricant américain de puces pour téléphones portables admet jeudi que les autorités US ont lancé une enquête.

Partager
Qualcomm fait l'objet d'une enquête pour corruption

Le PDG Paul Jacobs a décidé d'assumer. "Nous avons appris que le bureau du procureur général à San Diego et le ministère de la Justice ont entamé une enquête préliminaire sur le respect par l'entreprise de la loi sur les agissements corrompus à l'étranger" a-t-il déclaré lors de la présentation des résultats de son entreprise.

Il évoque la loi FCPA, qui interdit aux entreprises américaines de recourir à des pots de vins pour obtenir des contrats à l'étranger. Paul Jacobs s'est dit persuadé que son entreprise respectait la loi et affirme "vouloir continuer à coopérer avec l'enquête" pour résoudre cette affaire.

Dans un rapport mis en ligne par les autorités boursières SEC, Qualcomm précise que l'enquête a été ouverte après une dénonciation en décembre 2009. Ces accusations ont fait l'objet d'une enquête interne, qui n'ont pas permis de déceler des erreurs dans les comptes du groupe.

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS