Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Qualcomm finalise le rachat de la start-up Nuvia, à l'origine d'une puce ARM pour serveurs

Un rachat à 1,4 milliard de dollars pour tenter de s'imposer sur le marché des serveurs et éventuellement celui des PC. Qualcomm a finalisé l'acquisition de Nuvia, une start-up qui s'attelle à la création d'une micro-architecture ARM ultra performante pour serveurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Qualcomm finalise le rachat de la start-up Nuvia, à l'origine d'une puce ARM pour serveurs
Qualcomm finalise le rachat de la start-up Nuvia, à l'origine d'une puce ARM pour serveurs © Qualcomm

Qualcomm a annoncé le 16 mars 2021 avoir finalisé l'acquisition de Nuvia, une start-up qui travaille à la création d'une micro-architecture ARM ultra-performante pour serveurs. Le rachat, dont le montant s'élève à 1,4 milliard de dollars, avait été annoncé en janvier dernier.

Les serveurs et les PC, deux marchés clés
La start-up Nuvia a été fondée en 2019 à Santa Clara. Son équipe est en grande partie composée d'ingénieurs très réputés dans le milieu de la conception de micro-architectures. "L'équipe de renommée mondiale de Nuvia vient renforcer notre feuille de route pour les processeurs, étendant la position technologique de Qualcomm aux écosystèmes Windows, Android et Chrome", déclare Cristiano Amon, président et CEO de Qualcomm, dans un communiqué.

Qualcomm veut intégrer la prochaine génération de ses processeurs dans une large gamme de produits allant des smartphones aux PC en passant par le cockpit des véhicules et les systèmes avancés d'aide à la conduite. L'acquisition de Nuvia vient aider Qualcomm dans sa stratégie et notamment renforcer ses compétences pour parvenir à développer un processeur performant pour les serveurs. Un marché que Qualcomm tente de pénétrer, sans succès, depuis des années. Cette acquisition devrait aussi l'aider côté PC.

Un nouveau processeur pour 2022
Dans le domaine des puces pour PC, Qualcomm doit faire ses preuves et montrer qu'il peut suivre techniquement d'autres entreprises. Microsoft tente de faire tourner Windows sur architecture ARM depuis des années, et son partenaire exclusif en la matière est Qualcomm. Si la compatibilité des applications Windows avec l'architecture ARM s'est améliorée ces dernières années, les performances restent globalement insatisfaisantes par rapport aux puces Intel ou AMD. Mais, Apple vient bousculer ce secteur puisque l'entreprise réalise la transition de ses ordinateurs Mac vers ses propres puces ARM.

Qualcomm annonce que les premières puces Snapdragon qui intégreront ses nouveaux processeurs maison devraient arriver au cours de second semestre 2022 et seront spécifiquement conçues pour les ordinateurs portables hautes performances.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.