Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Qualcomm, l'autre grand vainqueur du boom des smarphones

Le fabricant américain de puces pour mobiles a publié des résultats supérieurs aux attentes pour premier trimestre de son exercice fiscal 2012-2013, avec notamment un bénéfice en hausse de 35%, à 1,91 milliard de dollars. Qualcomm surfe ainsi sur un marché des smartphones qui ne cesse de croître.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Qualcomm, l'autre grand vainqueur du boom des smarphones
Qualcomm, l'autre grand vainqueur du boom des smarphones © Qualcomm

Dans le sillage d'Apple et Samsung, Qualcomm se taille la part du lion dans la fourniture de composants. Célèbre pour ses puces pour mobiles (chipsets), le fabricant américain est en effet le fournisseur de quasiment tous les fabricants de smartphones du monde.

Avec une croissance de 45% en 2012 selon le cabinet IDC, le marché des smartphones porte donc les résultats de Qualcomm. Mercredi 30 janvier, le groupe a ainsi présenté des chiffres supérieurs aux attentes. Sur les trois derniers mois de 2012, premier trimestre de son exercice fiscal 2012-2013, Qualcomm a dégagé un bénéfice net en hausse de plus de 35%, à 1,91 milliard de dollars, contre 1,4 milliard il y a un an.

Le chiffre d'affaires s'est quant à lui établi à 6,02 milliards de dollars, contre 4,68 milliards il y a un an, soit une hausse de 28,6%. Pour l'ensemble de son exercice, Qualcomm a dit s'attendre à un chiffre d'affaires compris entre  23,4 et 24,4 milliards de dollars.

Des perspectives qui tranchent avec celles de ses concurrents

Dans des échanges d'après-Bourse, l'action Qualcomm bondissait de près de 7%, les perspectives favorables de l'entreprise tranchant avec celles, beaucoup plus mitigées, évoquées par ses concurrents Texas Instruments et Broadcom.

En plus de l'engouement pour les smartphones, Qualcomm bénéficie également de sa maîtrise inégalée à ce jour d'une technologie sans fil à haut débit connue sous l'appellation Long Term Evolution (LTE). "Le groupe est la seule option à ce jour pour les opérateurs qui veulent adopter cette technologie", a déclaré Daniel Berenbaum, analyste chez MKM Partners, cité par Reuters.

Julien Bonnet

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale