Qualcomm pousse pour un lancement commercial de la 5G en 2018

Le numéro un mondial des puces mobiles Qualcomm introduit le premier modem 5G du marché. Objectif : accélérer le développement de la prochaine génération de mobiles de façon à en favoriser le lancement commercial en 2018.

Partager
Qualcomm pousse pour un lancement commercial de la 5G en 2018

Le développement de la 5G franchit une étape cruciale. Le coup d’accélérateur vient de Qualcomm. Le numéro un mondial des puces mobiles vient de lancer le premier modem 5G du marché. Sous le nom de SnapDragon X50, ce circuit intégré clé, qui assure l’interface radio entre le terminal et le réseau, fonctionne à 28 GHz, l’une des fréquences à ondes millimétriques retenues pour la prochaine génération de mobiles. En utilisant huit bandes de fréquences d’une largeur de 100 MHz, deux antennes à l’émission et autant en réception, et une technique d’onde adaptative, il offre un débit théorique de l’ordre de 5 gigabits par seconde, contre au maximum 300 mégabits par seconde pour la 4G actuelle.

Coup d'accélérateur de la normalisation

Il ne s’agit que d’un produit pré-standard, puisque l’interface radio de la 5G n’est pas encore normalisée par le 3GPP, le consortium en charge de la standardisation des technologies de communication mobile. Elle devait l’être en juin 2018. Mais le coup de force de Qualcomm devrait accélérer le processus pour une normalisation en décembre 2017.

Le géant américain, qui domine le marché des modems cellulaires avec 50% du marché mondial au premier semestre 2016 selon Strategy Analytics, loin devant le taïwanais MediaTek (23%) et le coréen Samsung (12%), prend une sacrée avance en voulant rendre le SnapDragon X50 disponible d’abord sous forme d’échantillons au second semestre 2017 puis sous forme de produit commercial au premier semestre 2018. De quoi aider les constructeurs de terminaux et les opérateurs mobiles à mener des tests de façon à accélérer le développement de leurs produits pour les premiers et le déploiement de leurs réseaux pour les seconds.

Tests chez Verizon et Korea Telecom

Deux opérateurs mobiles, l’américain Verizon et le coréen Korea Telecom, vont profiter de l’innovation de Qualcomm pour tester le déploiement de réseaux 5G en préparation d’un lancement commercial dès 2018. L’enjeu est particulièrement important pour Korea Telecom qui doit ouvrir le premier service mobile 5G au monde pour les jeux olympiques d’hiver de février 2018 en Corée du Sud.

La bataille des composants électroniques clés de la 5G bat ainsi son plein. Mais dans le modem, elle oppose l’américain Qualcomm principalement à des concurrents asiatiques : le coréen Samsung, le taïwanais MediaTek, et les chinois Spreadtrum Communications, HiSilicon Technologies (bras armé de Huawei dans les semiconducteurs) et Leadcore. Pour le momemt, c’est Qualcomm qui a l’avantage.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS