Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Qualcomm rafraîchit son Snapdragon 8cx pour PC, Microsoft promet de meilleures performances sur ARM

Qualcomm ne lâche pas le marché PC. Il annonce une version "rafraîchie" de son processeur Snapdragon 8cx. Microsoft promet en parallèle un meilleur support des puces ARM à l'avenir, et deux nouveaux constructeurs, HP et Acer, s'engagent à sortir des ordinateurs sous Snapdragon d'ici la fin de l'année.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Qualcomm rafraîchit son Snapdragon 8cx pour PC, Microsoft promet de meilleures performances sur ARM
Qualcomm rafraîchit son Snapdragon 8cx pour PC, Microsoft promet de meilleures performances sur ARM © Qualcomm

Malgré un démarrage plus que poussif, Qualcomm n’abandonne le marché PC. A l’occasion du salon allemand IFA, qui a lieu malgré la pandémie, l’entreprise annonce une nouvelle version de son System-on-Chip (SoC) dédié aux ordinateurs, le Snapdragon 8cx.

Une nouvelle mouture sans grands changements
Ce 8cx de deuxième génération conserve la même finesse de gravure (7 nm) et les mêmes performances (avec un Kryo à huit cœurs cadencé à 2,75 GHz) que le premier modèle. Il se démarque en fait surtout par la gestion du Wi-Fi 6 et du Bluetooth 5.2. Il peut aussi en théorie utiliser une connexion cellulaire 5G, mais n’inclut pas de modem et les constructeurs le souhaitant devront donc lui adjoindre un modem X55 externe (ou un X20 s’ils ne sont intéressés que par la 4G).

Qualcomm a réitéré que sa puce offre de meilleures performances que la concurrence, "jusqu’à 51% de plus qu’un processeur Intel Core i5 hybride" (avec un TDP de 7 W) et "18% de plus qu’un Core i5 de 10e génération" (TDP de 15 W). Ces tests ont été effectués sur PCMark 10 d’après Qualcomm.

On prendra évidemment ces chiffres avec des pincettes, les constructeurs n’étant généralement jamais très transparents sur le sujet. Lors du lancement du premier 8cx, Qualcomm avait par exemple déjà sorti une comparaison avec un processeur Core i5 série U de 15 W, mais l’avait limité à 7 W en partant du principe que la machine doit n’utiliser qu’un refroidissement passif.

Un meilleur support des architectures ARM côté Windows
On sait que dans les faits, les processeurs Qualcomm n’ont pour le moment que peu d’avantages face à l’offre x86 (que ce soit chez Intel ou AMD). C’est en partie dû au support logiciel limité de Windows pour l’architecture ARM. Il pourrait y avoir du nouveau sur le sujet, car durant la conférence, Panos Panay, le Chief Product Officer de Microsoft, a annoncé le retour du programme App Assure. Il avait été lancé en 2018 pour aider à garantir la compatibilité des applications Win32 avec Windows 10. Il est désormais étendu à "Windows on ARM". Reste à voir ce que cela donnera dans les faits.

HP et Acer sortiront des PC avec le nouveau 8cx
On terminera par un petit rayon de soleil du côté des partenaires, avec l’annonce d'HP et Acer du lancement de produits basés sur cette puce. Les premiers appareils arriveront sur le marché d’ici la fin de l’année, d’après Qualcomm. On est loin des 150 modèles annoncés d’office pour Tiger Lake, mais cela reste encourageant pour Qualcomm étant donné son statut de challenger sur ce marché. Lors d’une présentation réservée à la presse, l’entreprise avait par ailleurs déclaré se concentrer en ce moment sur le marché de l’éducation.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.