Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Quand Disney regarde les acteurs dans le blanc des yeux

Les regards des avatars numériques - sans expression, tous identiques -  laissent à désirer. Disney Research propose d’y remédier en commençant par scruter des acteurs dans le blanc des yeux.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Quand Disney regarde les acteurs dans le blanc des yeux
Quand Disney regarde les acteurs dans le blanc des yeux © Disney Research

Si vous avez eu l’occasion de regarder dans les yeux un avatar numérique, c’est très décevant : rien d’humain. Alors que les yeux sont un élément essentiel de l’expression et de la personnalité d’un visage, ils sont assez négligés par les créateurs de modèles humains numériques.

Les chercheurs de Disney, à Zurich, ont décidé de s’attaquer au problème avec une solution en deux temps. Un dispositif sophistiqué pour capter les détails de l’apparence des yeux d’une personne, et des algorithmes pour reconstruire numériquement, à partir de ces observations, les trois composants visibles de l’œil d’un individu : le blanc, la cornée, et l’iris (qui donne la couleur de l’œil). Leur méthode permet même de faire varier l’aspect des yeux en réaction à un changement de lumière (la dilatation de la pupille et son impact sur les autres tissus).

Pour regarder un acteur (un vrai) dans les yeux, les chercheurs de Disney ont mis les moyens : 6 appareils de photos, un flash spécial, et 9 Led dans les trois couleurs de base. Le "patient" - il faut environ 20 minutes pour toute l’opération - est allongé, immobile, la tête posée sur un appui-tête… et les yeux bien ouverts entre deux cillements.

Ensuite, en partant d’un modèle géométrique simple de l’œil, c’est un calcul complexe, à partir des images prises, qui reconstitue en numérique les formes précises, les couleurs et la texture (les vaisseaux sanguins…), du blanc de l’œil, de la cornée et de l’iris. Pour reconstituer l’apparence de l’ensemble, les chercheurs ont tenu compte du couplage qui existe entre les formes des trois composants.

Prochaine étape : reconstituer les mouvements du globe oculaire. Et développer, à partir des captures réalisées sur des acteurs, un outil de synthèse de nouveaux yeux.

Thierry Lucas

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale