Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

5 projets e-santé qui contribuent à réduire la fracture sanitaire dans les pays du Sud

L'Observatoire de l'e-santé dans les pays du Sud, créé à l'initiative de la Fondation Pierre Fabre, a tenu sa conférence internationale annuelle le 1er juillet 2019 à Lavaur, dans le Tarn. L'occasion de mettre en lumière 5 nouveaux projets sélectionnés en Afrique et en Asie, sur la base de leurs innovations sociales. La preuve par l'exemple.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

5 projets e-santé qui contribuent à réduire la fracture sanitaire dans les pays du Sud
5 projets e-santé qui contribuent à réduire la fracture sanitaire dans les pays du Sud © PIXABAY

"Les technologies numériques offrent de nouvelles opportunités de réduire les inégalités de santé, notamment pour les populations les plus pauvres des pays", souligne Béatrice Garette, directrice générale de la Fondation Pierre Fabre, à l'occasion de la 4e édition de la conférence annuelle de l'Observatoire de la E-santé dans les Pays du Sud, qui s'est tenue le 1er juillet 2019  à Lavaur, dans le Tarn, au siège de la Fondation.


Cette conférence est l'occasion de réunir bon nombre d'experts, d'acteurs de terrain, de représentants d'organisations internationales, de ministères et d'ONG, à la fois au siège de la fondation, mais aussi, plus largement, via quatorze campus numériques de l'Agence Universitaire de la Francophonie, pour suivre les échanges en direct depuis l'Afrique et l'Asie. Comme chaque année, c'est aussi l'occasion de mettre un coup de projecteur particulier sur cinq initiatives particulièrement innovantes.

 

Contribuer à structurer de nouveaux modèles de santé publique

Créé en 2016 à l'initiative de la Fondation Pierre Fabre, l'Observatoire de la E-santé dans les pays du Sud a pour mission de promouvoir et d'accompagner les initiatives e-santé un peu partout dans le monde qui contribuent à améliorer durablement l'accès aux soins et aux médicaments de qualité des populations les plus défavorisées. Et les projets ne manquent pas. Améliorer le suivi des patients et des données de santé, contribuer à la qualité des diagnostics, faciliter la gestion des approvisionnements dans des zones rurales reculées, renforcer les outils de formation des professionnels de santé... L'e-santé est sur tous les fronts.

 


En 4 ans, l'Observatoire a fait ses preuves : 146 initiatives ont été répertoriées dans pas moins de 76 pays. "Il est devenu une plateforme de référence internationale et de mise en réseau des acteurs de la santé dans de nombreux pays du Sud", insiste Béatrice Garette. Parmi toutes ces initiatives, quelques-unes sont primées chaque année. L'ambition est d'identifier des projets à fort potentiel et de les accompagner pour sortir de phases pilotes et favoriser leurs déploiements à grande échelle. Elles se partagent une enveloppe globale de 100 000 euros et bénéficient d'un accompagnement d'un an par les équipes de la Fondation Pierre Fabre. Les 5 projets lauréats 2019 ont été repérés au Burkina Faso, en Tanzanie, en Mongolie et en Inde.

 

Deux initiatives au Burkina Faso

IeDA (Integrated e-Diagnostic Approach), mise en place par l'ONG Terre des Hommes, a été co-construite avec le ministère de la santé du Burkina Faso(cf. vidéo ci-dessous). La solution guide, via un protocole bien précis proposé sur tablettes (alimentées par panneaux solaires), les agents de santé communautaire qui interviennent dans les villages les plus reculés du pays lors des consultations d'enfants de moins de 5 ans. Le dispositif est intégré au système d'information sanitaire national et permet de remonter des informations en temps réel sur l'action des agents de santé et sur les données sanitaires collectées.

 


Il complète ainsi une autre initiative mise en place par le ministère de la santé burkinabé, également primée cette année, baptisée mHealth. Il s'agit d'une plateforme très simple d'utilisation pour faire remonter des informations chiffrées et très basiques (nombre de consultations, âge des patients, pathologies identifiées, ...) collectées auprès des agents de santé communautaire des zones rurales du nord du pays, sous forme de SMS. Il permet d'améliorer le suivi de l'état sanitaire du pays et de faciliter la gestion des stocks de médicaments.
 

Des projets en Tanzanie, en Inde et en Mongolie

Trois autres initiatives ont aussi été primées cette année en Tanzanie, en Inde et en Mongolie. AfyaData est une application de gestion des épidémies liées à la proximité des populations avec les animaux, mise en place en Tanzanie. Elle permet à des référents de faire remonter des éléments sur l'état sanitaire du cheptel avec données GPS et photos, et de recevoir des informations relatives à la maladie suspectée et aux procédures à suivre.


Khushi Baby est un dispositif portatif, basé sur un pendentif personnel, doté d'une puce NFC, destiné à stocker les informations de santé des jeunes enfants. Il a bénéficié d'un premier accompagnement de la Fondation en 2017 pour développer l'application en Inde, au Rajasthan. Testé avec succès en phase pilote, le nouvel accompagnement doit lui permettre d'être déployé à grande échelle et d'intégrer de nouvelles fonctionnalités.


Enfin, en Mongolie, c'est un programme de télé-expertise en dermatologie qui a été primé cette année. Il cible les populations des régions rurales et isolées du pays. Les médecins de ces régions, équipés d'un smartphone et de l'application Derma, sont guidés lors de leurs consultations, envoient des données sur leurs patients (et des photos de leurs affections cutanées) sur une plateforme sécurisée accessible à des dermatologues installés dans les grandes villes du pays qui peuvent ainsi établir des diagnostics à distance et donner des recommandations sur la prise en charge des patients. Porté par l'Université Nationale des Sciences Médicales de Mongolie, le projet est actuellement en phase pilote dans plus d'une vingtaine de villages. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale