Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Quand le big data facilite la vie des cyclistes

Un programme d'analyse de données permet de prévoir combien de bicyclettes seront disponibles sur les bornes Vcub, qui mettent à disposition des Bordelais des vélos en libre-service dans toute l'agglomération. Ce système facilite la vie des cyclistes, qui pourront prévoir plus facilement leurs trajets à l'avance. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Quand le big data facilite la vie des cyclistes
Quand le big data facilite la vie des cyclistes © Mspecht - Wikimedia commons

Le big data permet désormais aux utilisateurs de Vcub, les vélos en libre-service dans l'agglomération bordelaise, de ne pas se retrouver bredouille, à une station sans bicyclette. Créée en 2014, la start-up Qucit a développé un système appelé Vcub Predict. Ce programme prévoit, jusqu'à 12 heures à l'avance, le nombre de cycles disponibles à chaque borne. Il est désormais intégré à l'application mobile "la bonne station" de Keolis (exploitant des Vcub), qui permet aux cyclistes de planifier leurs trajets.

L'application Vcub Predict fournit des représentations graphiques de ses prévisions. Chaque station dispose d'une fiche, avec une courbe qui représente le nombre de vélos disponibles pour les 12 heures à venir.

Analyse mathématique

Ces prédictions sont basées sur une analyse mathématique des quatre années de données générées par le VCub (historique d’occupation des bornes et des déplacements de vélos  nécessaires au rééquilibrage des stations) en fonction de l’heure, du jour, des prévisions météo…

Le programme de Qucit permet aussi d'équilibrer les bornes de manière plus efficaces. Il donne aux chauffeurs des camions qui transportent les vélos depuis les stations trop pleines jusqu'à celles qui sont trop vides, des informations précises sur les besoins des utilisateurs de Vcub en fonction du jour, mais aussi de l'heure ou de la température.

700 agglomérations potentiellement interessées

Les utilisateurs de Vcub qui le souhaitent peuvent participer à cet équilibrage : s'ils prennent une bicyclette dans une station qui en a trop et/ou la rapportent à une borne qui n'en a pas assez, ils accumulent des points, qui leur permettent de gagner des jours d'abonnement gratuits au service Vcub. Cela permet aux camions de "réassorts", polluants et encombrant, d'avoir moins de vélos à transporter.

 "Cette fonction de prédiction peut être étendue à d’autres types de véhicules en libre-service et aux autres villes possédant des vélos en libre-service", affirme Raphaël Cherrier, directeur général de Qucit, basée dans la région de Bordeaux. Actuellement, plus de 700 agglomérations dans le monde disposent de ces équipements et le VCub bordelais est le premier système qui bénéficie de ce type de "prédictions". Qucit est le lauréat du concours national d'aide à la création d'entreprises innovantes, créés par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche et par Bpifrance.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale