Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Quand le Financial Times loue l'avance française dans les objets connectés

Vu ailleurs "Come back Léon" serait-on tenté de dire pour paraphraser l'initiative qui invite les entrepreneurs à revenir en France. Même le souvent sévère (mais juste) Financial Times en convient : les Français réussissent dans l'industrie des objets connectés. Un article récent dresse la liste des raisons de ce succès inatendu. 
mis à jour le 16 juillet 2015 à 17H36
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Quand le Financial Times loue l'avance française dans les objets connectés
Quand le Financial Times loue l'avance française dans les objets connectés © Copie d'écran Financial Times

Ce n’est sûrement pas un hasard si le mot fair play est d’origine britannique et est difficilement traduisible. La preuve avec l’article paru mercredi 15 juillet dans le Financial Times.

 

Toujours prompt à critiquer la France et ses aberrations économiques, le quotidien libéral de la City loue le savoir-faire français en matière d’objets connectés, prenant prétexte de l’ouverture à Angers de l’espace consacré à ces derniers. Le quotidien loue la réussite de la France, parti "de rien pour devenir la deuxième derrière les Etats-Unis", quand les industriels britanniques sont à la traîne en matière d’objets connectés.

 

Parmi les facteurs avancés pour expliquer ce succès français, notre confrère british cite notamment l’effet paradoxal de la crise de 2008, qui a conduit maints ingénieurs de grandes écoles à préférer l'entrepreneuriat, au salariat dans un grand groupe. Le Financial Times cite aussi les aides apportées par l’Etat à la création d'entreprise et les mesures favorisant les dépenses de R&D (Crédit d'impot recherche).

 

Thank you for this moment !

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media