Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Quantique : Pasqal fusionne avec Qu&Co pour proposer une offre complète aux entreprises

La consolidation européenne est en marche. Spécialisée dans le hardware, la start-up quantique tricolore Pasqal s'associe au néerlandais Qu&Co, qui développe de son côté des algorithmes quantiques.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Quantique : Pasqal fusionne avec Qu&Co pour proposer une offre complète aux entreprises
Quantique : Pasqal fusionne avec Qu&Co pour proposer une offre complète aux entreprises © Hervé Boutet

Alors que la France a lancé la semaine dernière une plateforme de calcul quantique hybride dans le cadre de son plan stratégique national, l'une des start-up phares de l'écosystème, Pasqal, annonce sa fusion avec le néerlandais Qu&Co. Ce dernier développe des algorithmes quantiques. La fusion avec le concepteur français de processeurs quantiques basés sur les atomes neutres permettra à la nouvelle entité "d’accéder plus rapidement à un avantage commercial pour les clients du Fortune Global 500", indique le communiqué.

Séduire les grandes entreprises
La nouvelle entité, dont le siège social sera basé en France, adoptera le nom Pasqal dans tous les pays où elle est présente (Pays-Bas, Allemagne, Royaume-Uni et Espagne). Georges-Olivier Reymond restera PDG de Pasqal tandis que le PDG de Qu&Co, Benno Broer, également vice-président du Consortium européen de l'industrie quantique, en sera le directeur commercial. Pasqal compte une soixantaine de salariés et Qu&Co une quinzaine.

Ce nouveau Pasqal espère lancer un processeur quantique de 1000 qubits en 2023 qui servira ses clients dans les secteurs de la chimie, de la biologie, de l'automobile, de l'électronique, des services publics, de l'aérospatiale, de la défense et de la finance. Parmi les clients des deux sociétés figurent Johnson & Johnson, LG, Airbus, BMW Group, EDF, Thales, MBDA et Crédit Agricole CIB.

Pasqal, qui a levé en série A 25 millions d'euros en juin 2021, compte deux investisseurs communs avec Qu&Co. Il s'agit du fonds de Charles Beigbeider, Quantonation, et de Runa Capital.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.