Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Quatre start-up qui épaulent les marques automobiles dans la vente de voitures neuves

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Les pures players du web ne sont pas forcément les ennemis des concessionnaires automobiles : certaines start-up les aident à enrichir l’expérience client pour mieux vendre les voitures. Présentation de quatre pépites du secteur.

Quatre start-up qui épaulent les marques automobiles dans la vente de voitures neuves
Quatre start-up qui épaulent les marques automobiles dans la vente de voitures neuves © Demooz

Si le nombre moyen de visites en concessions avant un achat automobile ne cesse de baisser d’année en année (2,2 en 2017, avec un 1,1 essai de véhicule, selon Google), les futurs acheteurs s’informent de plus en plus sur Internet. Dans ce parcours d’achat toujours plus tortueux, les constructeurs tentent de trouver leur place… mais aussi des start-up, qui veulent jouer les intermédiaires. Elles ne sont pas forcément les ennemies des concessionnaires, comme le prouvent les profils des quatre start-up repérées par L’Usine Digitale.

 

Demooz transforme les clients en ambassadeurs de la marque

Pour découvrir un modèle automobile avant achat, il y a le traditionnel essai réservé en concession… et désormais, le test in situ chez un client de la marque. Citroën teste cette formule avec la start-up française Demooz depuis la fin de l’année 2017 pour ses modèles électriques C-Zero, e-Mehario et e-Berlingot. Les acheteurs potentiels peuvent échanger leurs impressions avec de vrais utilisateurs du véhicule, préalablement briefés par la marque. "Nous les rencontrons et les formons pour leur faire passer les bons messages, pas biaiser leur avis", précise Stéphane Millet, CEO de la start-up. "Ce sont des ambassadeurs naturels de la marque : ils ne prendraient pas le temps de faire des démonstrations si ce n’était pas le cas". Ces démonstrateurs ne sont pas payés mais un système de récompenses leur permet d’être remerciés pour le temps accordé à ces essais.

 

Pour Demooz, plate-forme de mise en relation de particuliers pour le test de biens ou de services, qui s’était lancée sur des produits high tech, l’automobile est une diversification naturelle. "En particulier sur des produits comme le véhicule électrique qui nécessitent un changement d’habitudes. Les consommateurs recherchent des réponses auprès de personnes qui l’utilisent au quotidien, avec du recul".

Citroën continue à évaluer ce dispositif (en estimant son impact sur les ventes) et veut étoffer la communauté des démonstrateurs avant d’éventuellement l’étendre. Honda avait proposé une solution similaire mais pour une durée limitée et avec une visée promotionnelle avec l’opération "Hondanextdoor" en septembre 2017, qui installait une concession de la marque dans le garage d’un particulier.

 

Parkopoly livre des véhicules à domicile

La livraison d’une voiture neuve à domicile, après un achat en ligne ou en concession : c’est une possibilité qu’explorent de nombreux constructeurs, pour "événementialiser" la vente. Parmi les start-up permettant aux constructeurs de déployer rapidement ce service, il y a les français Expedicar et Parkopoly. Ce dernier propose un service de livraison de véhicules "clé en mains" au propriétaire, sur le lieu de son choix, par l’un de ses chauffeurs indépendants. La start-up veut fluidifier le processus en numérisant les démarches administratives.

 

Fidcar améliore l'e-réputation des concessionnaires

Plus de 8 internautes sur 10 consultent des avis clients sur Internet avant achat. Les constructeurs automobiles le savent bien et doivent soigner leur e-réputation. Créée début 2017, la start-up française Fidcar a créé une solution de gestion des avis clients centrée sur l’automobile. Les acteurs du secteur peuvent recueillir les avis les concernant, activer des leviers d’action pour améliorer leurs performances et travailler sur leur référencement en ligne.

 

AutoFi digitalise le financement automobile

La start-up de San Francisco AutoFi, créée en 2015, veut aider les internautes à financer leur achat automobile. Elle a développé un logiciel leur permettant de trouver la meilleure solution de financement pour leur futur véhicule, avec la promesse d’obtenir une réponse en quelques dizaines de secondes seulement. L’appli permet aussi de réaliser les démarches administratives en ligne et de fixer un lieu et une heure de rendez-vous pour la réception du véhicule.

 

Ford, qui a pris une participation dans la start-up, utilise la solution dans certaines de ses concessions américaines comme accélérateur de transactions, ses prospects trouvent plus rapidement et plus facilement un crédit. Une autre start-up, AutoGravity, propose sensiblement le même service d’intermédiaire entre concessionnaires et prêteurs mais entièrement sur mobile, et pour des véhicules neufs comme d’occasion. La jeune pousse permet aux concessionnaires de proposer le service sous leurs propres couleurs avec une offre en marque blanche.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale