Qubit Pharmaceuticals et Nvidia s'associent pour accélérer la découverte de médicaments

La start-up deeptech française va créer avec Nvidia une plateforme de calcul hybride (quantique et classique), destinée à réduire le temps nécessaire pour trouver de nouveaux médicaments et à diviser par dix les investissements requis.

Partager
Qubit Pharmaceuticals et Nvidia s'associent pour accélérer la découverte de médicaments

La start-up française Qubit Pharmaceuticals, spécialisée dans la simulation et la modélisation moléculaire grâce à l’utilisation de la physique quantique, annonce un partenariat avec Nvidia pour créer "la plateforme de calcul la plus puissante au monde pour accélérer la découverte de médicaments". La start-up espère que les premiers candidats-médicaments issus de cette collaboration seront testés en laboratoire dès 2023.

Des calculs hybrides classiques et quantiques

"L’utilisation d’une informatique hybride, classique et quantique, permet de réduire significativement le temps nécessaire à la découverte de candidats médicaments et par dix le montant des investissements nécessaires", proclame le communiqué des partenaires.

Qubit Pharmaceuticals a développé une suite logicielle de conception de médicaments assistée par supercalculateur, pour laquelle la start-up a levé 16,1 millions d'euros en juin 2022. Sa solution, qui crée des jumeaux numériques des molécules, constitue une alternative à la phase pré-clinique de développement de nouveaux médicaments, réalisée traditionnellement en laboratoire. Ses clients sont des sociétés pharmaceutiques et des biotech. Qubit Pharmaceuticals mène des programmes de recherche dans les domaines de l'oncologie, des maladies inflammatoires et des antiviraux.

"Être prêt quand les ordinateurs quantiques le seront"

"Alors qu’une recherche classique nécessite typiquement 5000 synthèses moléculaires, la simulation réduit ce nombre à environ 200. La simulation permet également d’explorer en parallèle plusieurs familles chimiques, plutôt qu’en séquentiel", explique le communiqué.

La plateforme qui sera développée avec Nvidia présentera une puissance de "plusieurs pétaflops" (un pétaflop représente un million de milliards d’opérations par seconde). Elle sera accélérée par 200 GPU Nvidia DGX A100, et s'appuiera sur la plateforme de calcul hybride quantique-classique Nvidia Qoda. "Cette coopération vise à ce que les algorithmes soient prêts lorsque les ordinateurs quantiques le seront", ajoute le communiqué.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS