Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Que deviennent les données biométriques issues de la technologie de paiement Amazon One ?

Le sort réservé aux données biométriques issues du système de paiement par reconnaissance de la main Amazon One inquiète des sénateurs américains qui viennent d'adresser une lettre à Andy Jassy pour obtenir des précisions. Ils souhaitent savoir comment ces informations stockées dans le cloud sont protégées et si elles sont associées à d'autres données. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Que deviennent les données biométriques issues de la technologie de paiement Amazon One ?
Que deviennent les données biométriques issues de la technologie de paiement Amazon One ? © Amazon

Un groupe de sénateurs américains a envoyé une lettre à Andy Jassy, le nouveau CEO d'Amazon, afin de savoir comment sont traitées les données biométriques issues d'Amazon One, la technologie de paiement par reconnaissance de la main progressivement déployé dans des points de vente aux Etats-Unis

Amazon est assez flou sur le fonctionnement précis d'Amazon One. Dans la FAQ dédiée à ce sujet, il explique simplement que sa technologie utilise "la signature palmaire unique" des individus pour supprimer la friction du paiement en magasin. 

En pratique, une fois la carte bancaire intégrée dans un lecteur dédié, deux scanners et deux caméras vont analyser le dessus et l’intérieur de la paume pour trouver ses "signes distinctifs" afin de créer un identifiant grâce à un algorithme de vision par ordinateur. Il sera ensuite associé à la carte de crédit et, si la personne le souhaite à son compte Amazon Prime pour bénéficier de réductions. Une fois que la personne est inscrite, il lui suffit de passer sa main au-dessus du lecteur pour payer ses courses.

Réutilisation à des fins publicitaires ou de tracking ? 
"L'expansion d'Amazon dans la collecte de données biométriques via Amazon One soulève de sérieuses questions sur les plans d'Amazon pour ces informations et son respect de la vie privée des utilisateurs, y compris sur la façon dont Amazon pourrait utiliser ces données à des fins publicitaires et de tracking", écrivent les parlementaires dans leur lettre. 

Ils souhaitent également connaître le nombre de personnes inscrites à ce programme, la manière avec laquelle Amazon sécurise les données ainsi récoltées et si l'entreprise compte associer ces empreintes aux données de reconnaissance faciale dont elle dispose via son logiciel Rekognition notamment. 

Un stockage dans le cloud
Comme l'expliquent les sénateurs, "contrairement aux systèmes biométriques comme Face ID ou Touch ID d'Apple ou Samsung Pass qui stockent des informations biométriques en local sur l'appareil de l'utilisateur, Amazon One téléchargerait ces informations dans le cloud". "La sécurité des données est particulièrement importante lorsqu'il s'agit de données client immuables, comme les empreintes de paume", ajoutent-ils. 

La stratégie commerciale mise en place par Amazon inquiète aussi les hauts fonctionnaires. Début août, l'entreprise a décidé d'offrir un bon d'achat de 10 dollars aux personnes acceptant de s'inscrire au programme Amazon One. Les défenseurs de la vie privée y voient une tactique pour contraindre les gens à transmettre des données personnelles sensibles. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.