Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Quelle est la stratégie gouvernementale pour faire de la France un leader en santé numérique ?

Un budget de 650 millions d'euros a été alloué à l'e-santé pour faire de la France un leader dans ce domaine. Le gouvernement vient de présenter les chantiers prioritaires et leurs enveloppes. Ainsi, 81 millions d'euros sont dédiés à la formation des acteurs de la filière et 95 millions d'euros au développement de solutions dans le secteur de l'imagerie médicale. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Quelle est la stratégie gouvernementale pour faire de la France un leader en santé numérique ?
Quelle est la stratégie gouvernementale pour faire de la France un leader en santé numérique ? © Compte Twitter d'Olivier Véran

Une semaine après l'annonce du plan d'investissement France 2030, le gouvernement a présenté le 18 octobre 2021 sa stratégie pour le secteur de la santé numérique. A l'occasion du premier anniversaire de G_NIUS, le guichet national innovation et usage e-santé, le ministre de la Santé Olivier Véran a dévoilé les grands axes du dispositif "Santé numérique" auquel a été allouée une enveloppe de 650 millions d'euros

De la formation jusqu'au déploiement
Les axes sélectionnés représentent "la ligne de vie d'un projet" : depuis l'acquisition des compétences par la formation jusqu'au déploiement de solutions concrètes à grande échelle, a expliqué le ministre. 

Dans les détails, 81 millions d'euros sont consacrés à la formation de l'ensemble des acteurs de la filière "santé numérique". 60 millions d'euros sont alloués aux Programmes et équipements prioritaires de recherche (PER) mis en oeuvre sous forme d'appels à projets. De plus, une enveloppe de 20 millions d'euros par an sera dédiée à l'appel à projet pour l'évaluation du bénéfice médical et/ou économique des dispositifs médicaux "numériques ou à base d'intelligence artificielle". 

L'imagerie médicale au coeur de l'innovation
La stratégie prévoit également la création de 30 lieux d'expérimentation d'ici 2025 pour un budget de 63 millions d'euros. La filière de l'imagerie médicale bénéficiera d'une enveloppe de 95 millions d'euros et les aides à l'innovation ciblées sur les nouveaux usages de 50 millions d'euros

Lors de sa prise de parole, Olivier Véran a rappelé le lancement de "l'espace numérique de santé" le 1er janvier 2022. Une occasion de relancer le chantier du dossier médical partagé (DMP). Il permettra à chaque administré de stocker ses données de santé et de les partager avec les professionnels. Il intégrera également une messagerie sécurisée, un agenda et un catalogue d'applications développées par des acteurs publics et privés. 

La filière se structure
Le secteur de l'e-santé a été propulsé sur le devant de la scène par la pandémie de Covid-19 qui mis en exergue les faiblesses du système de santé français. Une aubaine pour la filière qui a multiplié les annonces. 235 industriels ont ainsi signé en septembre 2020 un accord avec le ministère de la Santé pour promouvoir l'e-santé en France. 

Industriels et start-up lancent également des projets pour proposer des solutions innovantes aux professionnels de santé et aux patients. Sanofi, Capgemini, Generali et Orange ont ainsi créé Future4care, un accélérateur dédié aux medtech. Un premier appel à projets a été lancé jusqu'au 24 octobre 2021. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.