Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Qui est Stuart Levey, le nouveau (et premier) CEO de Libra ?

Libra a annoncé ce 6 mai la nomination de Stuart Levey au poste de CEO. Et force est de constater que l’organisme a recruté un poids lourd du secteur.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Qui est Stuart Levey, le nouveau (et premier) CEO de Libra ?
Qui est Stuart Levey, le nouveau (et premier) CEO de Libra ? © HSBC

Libra verra bien le jour, et l’organisme chargé de mettre en place le projet de cryptomonnaie portée par Facebook veut le prouver avec une annonce majeure faite ce 6 mai. La Libra Association a rendu publique la nomination de Stuart Levey au poste de CEO. "M. Levey apporte à l'Association une expérience riche en leadership dans les secteurs public et privé, à la croisée des questions bancaire, réglementaire et de sécurité nationale", explique l’entité suisse dans un communiqué.

 

C’est en effet un poids lourd du secteur qui prend les rênes du jeton numérique imaginé par la firme de Mark Zuckerberg, et dont la date de lancement n’est pas encore connue. Stuart Levey est l’actuel directeur juridique de la banque HSBC, "l’une des principales institutions financières au monde avec une présence dans 64 pays et territoires", rappelle le communiqué. Il quittera ses fonctions "au plus tard" cet été.

 

A noter qu’avant d’occuper ce poste, Stuart Levey a été en charge de l’Office of Terrorism and Financial Intelligence (TFI), qui dépend du Département du Trésor des Etats-Unis, sous les administrations Bush puis Obama. "Au cours de son mandat, M. Levey a joué un rôle déterminant dans l'élaboration d'une politique américaine et internationale de lutte contre le financement illicite", ajoute l’organisation.

 

Une année 2020 plus favorable au projet de cryptomonnaie

Annoncée en juin 2019, la cryptomonnaie vise à instaurer un système de paiement international au travers d’une infrastructure financière indépendante de l’écosystème existant, et basée sur la blockchain. Un projet qui soulève depuis un an une levée de boucliers, accusé à la fois de ne pas être en règle avec les régulateurs internationaux et de bousculer la souveraineté monétaire des Etats.

 

Selon l’organisme, la nomination de Stuart Levey "contribuera à garantir la réalisation de [notre] vision de l'innovation, de l'inclusion, de la conformité et de la concurrence". "La technologie nous offre la possibilité de faciliter l'envoi et la réception d'argent par les particuliers et les entreprises, et de rendre autonomes plus d'un milliard de personnes laissées en marge du système financier", a déclaré de son côté le nouveau dirigeant de la Libra Association, qui explique avoir "hâte de travailler en étroite collaboration avec les gouvernements, les régulateurs et toutes les parties prenantes pour atteindre cette vision".

 

Libra reprend des couleurs depuis le début de l’année, avec le ralliement de quatre nouveaux membres : l'éditeur de solutions Shopify, la fintech Tagomi, l'ONG Heifer International et récemment, le Britannique Chekout.com. En avril, elle a officiellement demandé une licence de système de paiement auprès de l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers, la FINMA, une étape importante pour la mise en œuvre opérationnelle du projet, toujours prévu pour 2020. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media