Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Qui pour succéder à BlackBerry dans le coeur des entreprises ?

BlackBerry apparaît plus que jamais en difficulté, au niveau de ses ventes grand public mais aussi, et surtout, au niveau des entreprises. Depuis 2010, sa part de marché sur ce créneau s'est complètement effondrée, laissant le champ libre à une multitude de solutions. L'Usine Digitale est partie à la découverte de ces solutions. On vous les présente dans notre dossier spécial : "BlackBerry hors course : quelles solutions mobiles pour les entreprises ?".
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Qui pour succéder à BlackBerry dans le coeur des entreprises ?
Qui pour succéder à BlackBerry dans le coeur des entreprises ? © D.R.

Contraint de se recentrer sur les services et reléguant au second plan son offre de téléphones, BlackBerry n'a plus la cote auprès des entreprises. En quelques années, la part de marché du canadien sur ce créneau s'est complètement effondrée. En 2010 et au niveau mondial, un smartphone sur trois utilisés dans la sphère professionnelle était de marque BlackBerry, d'après les chiffres du cabinet IDC. En 2013, ce ratio est passé à un sur dix.

Le BYOD, un enjeu de taille pour les entreprises

Avec le succès des iPhone et autres Galaxy, l'utilisation de l'appareil personnel dans un cadre professionnel - une pratique plus connue sous le nom de l'acronyme BYOD (pour "Bring your own device) – s'est en effet imposée ces dernières années comme une transition logique vers davantage de mobilité, au détriment de BlackBerry.

Mais cette solution du BYOD ne va pas sans poser de problèmes. Parmi les plus importantes : une perte de contrôle pour la direction des services informatiques (DSI) des entreprises, des risques de perte ou de vol de données accrus et, pour les salariés, un nouveau symbole d'une disparition de la frontière entre vie professionnelle et vie privée. Face à ces difficultés, les entreprises françaises sont encore peu nombreuses à avoir mis en place une véritable stratégie mobile : elles étaient seulement 40% selon une étude publiée début 2014, contre 95% aux Etats-Unis.

Les géants du mobile veulent séduire les pros

Après avoir séduit le grand public, les fabricants de téléphones développent donc de plus en plus une offre dédiée aux entreprises. L'aspect ouvert d'Android lui permet notamment de s'ouvrir à ce marché des smartphones professionnels et Apple tente également de profiter de la tendance du BYOD. Sur ce créneau, Windows Phone pourrait aussi tirer son épingle du jeu. Encore distancée en termes de ventes de smartphones et tablettes par rapport à ses grands concurrents Android et iOS, l'OS mobile de Microsoft peut s'appuyer sur la prédominance du système d'exploitation de Microsoft sur le parc actuel des ordinateurs de bureau et de son rapport privilégié avec les entreprises.

Des fabricants de logiciels et des start-up se positionnent également et proposent aux entreprises leurs services pour faciliter le déploiement et la gestion d'une flotte d'appareils mobiles en entreprise.

La tendance de l'ultra-sécurisation

Dans certaines entreprises en revanche, l'alternative à BlackBerry réside davantage dans des smartphones ultra-sécurisés grâce à des dispositifs biométriques et du cryptage de données notamment. Au dernier MWC, le grand salon des professionnels des télécoms, ces téléphones coffre-fort, comme le Blackphone de l'américain Silent Circle, ont ainsi suscité la curiosité de nombreux professionnels.

Julien Bonnet

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media