Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Qui sont les 14 start-up lauréates du concours French IoT de La Poste ?

Pour sa 6e édition, le concours French IoT, organisé par La Poste, a distingué 14 start-up qui proposent une solution connectée innovante, en phase de pré-commercialisation ou de commercialisation. Cette promotion, dont voici la composition, se distingue notamment par des solutions à impact positif.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Qui sont les 14 start-up lauréates du concours French IoT de La Poste ?
Qui sont les 14 start-up lauréates du concours French IoT de La Poste ? © La Poste

On connaît depuis ce 15 juillet les nouvelles lauréates du concours French IoT – La Poste, distingue chaque année les pépites françaises spécialisées dans les objets connectés. Celles-ci sont investies dans les thématiques de la santé, les services, la smart city et la mobilité, la deep tech, et les gov et civic tech. Toutes proposent une solution connectée innovante, en phase de pré-commercialisation ou de commercialisation dans l’une de ces 5 thématiques.

L'engagement responsable, critère incontournable
Cette 6ème édition est plus particulièrement focalisée sur les services connectés innovants à impact positif, puisque "100% des start-up lauréates respectent des critères environnementaux, éthiques et/ou de cohésion sociale et territoriale", explique La Poste dans un communiqué. De fait, l’engagement responsable des jeunes pousses était considéré comme un critère incontournable pour leur sélection. Ainsi, pour être retenues, les solutions proposées devaient respecter des règles éthiques, comme la gestion des données, la limite de l'impact environnemental ou l'approche inclusive.

Par ailleurs, la moitié d’entre elles ont été fondées ou cofondées par une femme. "Une position en cohérence avec la volonté de La Poste de mettre la technologie au service de l’humain et des enjeux globaux de la société", poursuit l’entreprise française, qui note une progression de la place des femmes au sein des start-up lauréates du concours French IoT. Cette proportion était en effet de 15% en 2018 et de 30% en 2019.

Près de 300 dossiers reçus
Ces jeunes pousses vont bénéficier de six mois d’accompagnement par des experts et accéder à un écosystème de partenaires et d’investisseurs potentiels. Elles recevront également des conseils en plan de financement, et auront accès à des salons nationaux et internationaux comme BIG, le CES, VivaTech ou l'IFA, "en fonction des formats et reprogrammations", peut-on lire sur le site dédié. Enfin, La Poste leur ouvre un accès privilégié à ses offres digitales, comme des tests d’usages ou techniques ou encore la dématérialisation de documents.

Lancé le 29 avril dernier en plein confinement, l’appel à candidatures a rassemblé près de 300 dossiers, soit deux fois plus que lors des éditions précédentes. Un succès dû selon l’organisateur à "la mobilisation de la centaine de partenaires du programme : écosystèmes régionaux (innovation, économie sociale et solidaire, entreprenariat féminin) et grands groupes co-sponsors".

Ce programme d’accélération, créé par La Poste en 2015, s’appuie sur un réseau de plus de 100 partenaires – dont Malakoff Humanis, Hub BPI France, Epitech ou encore Syntec Numérique – qui accompagnent la promotion du concours et la sélection des start-up. Près de 200 experts ont participé aux jurys régionaux et nationaux, tandis que ceux référents en matière de prospective numérique et d’innovation sociale, la Fing et French Impact, ont également contribué à la sélection des lauréats 2020 du concours.

Les start-up lauréates French IoT 2020
- FACIL’iti : cette start-up a mis au point une solution d’accessibilité numérique qui adapte l’affichage d’un site web, sans besoin de le refondre, pour un public ayant un trouble visuel, moteur ou cognitif ou des troubles temporaires.
- FIFTY est une plateforme de formation "e-doing" des collaborateurs en matière de management et de vente notamment, utilisant de la méthode nudge associée à une technologie d’intelligence artificielle.
- NU ! est un réfrigérateur intelligent permettant aux employés de se restaurer au bureau de manière simple en payant par paiement automatique ou titre-restaurant, et visant le zéro déchet.           
- ZEI est une plateforme digitale permettant aux entreprises d’accélérer et de mesurer leur démarche d’impact environnemental et sociétal (RSE).
- HIPLI propose un service clé-en main de livraison en économie circulaire pour les e-commerçants via des colis réutilisables plus de 100 fois avec optimisation des flux logistiques. 
- Search est une solution pour faciliter la mobilité des salariés et leurs trajets "domicile-travail" ou déplacements professionnels tout en permettant de maîtriser à la fois le budget et les émissions de CO2.
- Tousfacteurs propose une solution de livraison verte dédiée au dernier kilomètre grâce à un réseau de hubs urbains et une technologie de gestion des opérations en temps réel.
- M-Cador  propose une solution d’automatisation de tâches d’inspection visuelle complexes comme l’analyse d’images et vidéos en temps réel, et basée sur des caméras intelligentes et/ou des smartphones.
- Whispeak a mis au point une solution de biométrie vocale respectant les données utilisateur qui permet de s'authentifier avec la voix.
- Profil Public est une plateforme de recrutement innovante dédiée au secteur public spécialisée dans le marketing RH.
- Viatic a mis au point PiloterMaCommune.fr, une plateforme collaborative d'aide au pilotage de la commune et de démocratie participative pour les élus locaux, couplée avec une application citoyenne (VivreMaCommune).
- Diabnext est une solution d’optimisation de la prise en charge des patients atteints de diabète. L’objet connecté se fixe sur les stylos à insuline et aux glucomètres et remonte automatiquement les données. Le dispositif est remboursé par la CNAM.
- IFSImulation est un simulateur virtuel dédié au personnel infirmier, qui permet un apprentissage par la pratique grâce à la réalité virtuelle.         
- Ludocare propose Joe, un robot compagnon qui accompagne les enfants atteints de maladies chroniques. Associé à une application, il permet l’autonomisation et le suivi des prises de médicaments au domicile.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media