Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Qui sont (vraiment) les développeurs et combien gagnent-ils ? Voici le rapport CodinGame 2019

Étude La start-up montpelliéraine CodinGame publie son étude annuelle sur le profil et le recrutement des développeurs, très recherchés. Basé sur 9 000 réponses venues de 25 pays, le "CodinGame report 2019" dévoile aussi les salaires moyens du code, par pays et domaines.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Qui sont (vraiment) les développeurs et combien gagnent-ils ?
Qui sont (vraiment) les développeurs et combien gagnent-ils ? Voici le rapport CodinGame 2019 © CodinGame

"Un homme de 20 à 34 ans, avec un diplôme d'études supérieures en informatique." Voilà le profil rapide du développeur selon le rapport publié début février par le Montpelliérain CodinGame, spécialiste du recrutement depuis 2014. Où sont les femmes ? "Leur place dans notre enquête atteint à peine 8,7%. Cela correspond à la réalité de notre communauté de 1,3 million de codeurs, ou à l’ordre de grandeur en Europe : 20% de femmes dans le numérique, 15 % chez les développeurs", relève Aude Barral, cofondatrice de CodinGame. L’image du développeur comporte beaucoup de stéréotypes, cela éloigne les femmes."

Parmi ces stéréotypes, celui d'un métier relativement isolé, avec peu de contacts avec l'extérieur. "Non, les développeurs ne sont pas des loups solitaires ! C'est un métier de plus en plus collaboratif. Les développeurs apprécient une bonne organisation et des feuilles de route claires."

 

Un marché du recrutement très tendu

40% des 9 000 répondants à l'enquête CodinGame sont allés à l'université et 36% se déclarent autodidactes. "Nous observons une progression depuis trois ans des formations courtes en trois à six mois. Cela crée des profils très disparates. On pressent une évolution à deux vitesses", estime Aude Barral. C'est un métier de passionnés : un tiers a commencé à coder avant 14 ans... Aujourd'hui, 9 sur 10 codent aussi en dehors du travail, "1 à 3 heures par jour". Sujet numéro 1 d'intérêt : 49% souhaitent apprendre le machine learning et l'intelligence artificielle.


Pour 81% des responsables ressources humaines, l'enjeu numéro 1 reste de trouver des candidats qualifiés (les langages javascript, java, C#, C++ et python sont les plus recherchés), avec la difficulté d'évaluer précisément les compétences techniques. "Il serait bon d’associer davantage l'équipe de développement interne au processus de recrutement. Ils n’attendent que ça !", relève Aude Barral. Côté outils, Linkedin et e-mail sont les outils préférés de contacts des candidats, qui avouent une large préférence pour les tests techniques durant le process de recrutement.


Dans un marché du travail "très tendu et complexe", où le passage dans une entreprise dure moins de trois ans, la fidélisation est capitale. Critères les plus regardés pour changer de job : un plus haut salaire (60%) et de meilleures opportunités de carrière (49%). "Echapper à l'ennui" est cité par 35%.

 

Le développeur français, n°8 sur l'échelle des salaires

Dans son rapport, CodinGame publie également les salaires moyens des développeurs par pays. Etats-Unis (plus de 100 000 dollars par an), Suisse, Allemagne, Pays-Bas, Canada, Royaume-Uni et Suède sont devant la France et ses 53 515 dollars par an, "soit environ 45 000 euros. C'est stable", commente Aude Barral. Côté secteurs, médias, finance, technologies, construction et aérospatiale  forment le Top 5, le secteur public et les sociétés de services informatiques sont en bas de la liste...

 

Pour consultez l'étude, c'est ici

 

*étude menée en novembre-décembre 2018 auprès de la communauté CodinGame, soit 9000 répondants de 25 pays. 59 % sont des développeurs à temps plein et 28% travaillent dans une entreprise de plus de 1000 salariés.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media