Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Quibi, le service de streaming de vidéos courtes venu d'Hollywood, cesse son activité

La plateforme de streaming de contenus originaux de courte durée Quibi cesse son activité six mois après son lancement. Ses dirigeants évoquent la période très compliquée en raison du Covid-19 ainsi qu'une idée pas suffisamment forte pour séduire le public.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Quibi, le service de streaming de vidéos courtes venu d'Hollywood, cesse son activité
Quibi, le service de streaming de vidéos courtes venu d'Hollywood, cesse son activité © Quibi

Quelques mois après son lancement, le service de streaming vidéo Quibi cesse son activité. Lancé en grande pompe en avril 2020 par le producteur hollywoodien Jeffrey Katzenberg, ce service qui propose des programmes courts à consommer en mobilité ou lors d'une pause sur son lieu de travail n'a jamais rencontré le succès escompté.

Covid-19 ou proposition de valeur pas suffisamment forte ?
L'annonce officielle de la fermeture du service a été faite mercredi 21 octobre 2020 via la diffusion d'un poste de blog de Jeffrey Katzenberg et Meg Whitman, cofondatrice et CEO de l'entreprise. Quibi avait levé près de 2 milliards de dollars pour son projet, rappelle The Information. Parmi ses soutiens financiers se trouvaient la grande majorité des studios hollywoodiens, mais aussi Google, Alibaba et Madrone Capital Partners.

Pour expliquer cet échec, Jeffrey Katzenberg et Meg Whitman évoquent la combinaison de deux facteurs : le timing du lancement et une idée pas suffisamment forte pour justifier le lancement d'une plateforme de streaming vidéo. "Les circonstances du lancement du service lors d'une pandémie est quelque chose que nous n'aurions jamais pu imaginer, mais d'autres entreprises ont fait face à ce défi sans précédent et y ont trouvé leur chemin", tempèrent-ils.

Un secteur concurrentiel
Quibi se positionnait sur un nouveau créneau : des programmes originaux d’une dizaine de minutes réalisés à l’aide d’outils optimisés pour la diffusion sur de petits écrans. Toutefois, les secteurs du streaming et de la vidéo sont déjà bien occupés par des services aussi divers et variés que Netflix, YouTube ou encore TikTok. Il est difficile de se faire une place parmi toutes ces propositions et de trouver des abonnés payants pour des programmes courts premium.

Pour attirer les clients lors de son lancement, Quibi a offert trois mois d'abonnement gratuit. Suite à cette période, rapporte The Verge, le service a perdu 90% de ses abonnés qui sont passés de 910 000 à 72 000. Jeffrey Katzenberg aurait démarché, sans succès, plusieurs entreprises comme Apple, WarnerMedia, Facebook ou encore NBCUniversal pour vendre la technologie derrière Quibi et / ou le catalogue de films originaux déjà créés. L'entrepreneur compte poursuivre ces démarches dans les mois à venir.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media