Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

QuickMS simplifie la gestion des entretiens individuels

La société marseillaise QuickMS, spécialiste des outils RH, a acquis le logiciel Skillapp auprès du groupe Ouest France afin de faciliter le respect des obligations des entreprises, TPE-PME en tête, dans l’organisation de leurs entretiens professionnels.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

QuickMS simplifie la gestion des entretiens individuels
QuickMS simplifie la gestion des entretiens individuels © QuickMS

Les entretiens professionnels ou d’évaluation s’imposent aux entreprises, mais ils restent complexes à tenir et assurer. QuickMS s’évertue à fluidifier la procédure et simplifier les échanges entre la direction, les ressources humaines et les collaborateurs.

La start-up a été créée à Marseille en 2018 par Christophe Aubry Le Comte et Emmanuel Bocquet, et est depuis 2020 dans le giron du groupe marseillais d’assurance et de services technologiques aux entreprises Candide (350 collaborateurs, 30 millions d’euros de chiffre d’affaires). Elle a conçu et développé des outils de gestion RH qu’elle vient de compléter par l’acquisition de la solution Skillapp, initialement propriété de Ouest France Multimedia, filiale du groupe Ouest France.

Plus de 2 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2022
L’entreprise qui emploie 40 personnes est en pleine croissance : "Nous avons achevé 2021 avec un chiffre d’affaires de 800 000 euros. Nous devrions dépasser les 2 millions d’euros en 2022", indique Christophe Aubry Le Comte. QuickMS a développé GrafiQ, une solution automatisée de pilotage des ressources humaines qui donne accès à une bibliothèque de plus de 1 000 indicateurs normalisés (absentéisme, turn-over, index femmes-hommes…).

Elle propose également une plateforme collaborative en mode SAAS pour les comités sociaux et économiques (CSE) afin d’améliorer le dialogue social et gérer les mandats, ordres du jour, réunions, commissions, historique des procès-verbaux, etc. Le rachat de Skillapp complète logiquement cette gamme sur l’axe des entretiens professionnels.
 


Une offre adaptée à la taille de l’entreprise
"Candide nous a offert la liberté d’aller chercher des clients, de poursuivre nos innovations, poursuit Christophe Aubry Le Comte. Quand nous avons su que Skillapp était à vendre, nous nous sommes mobilisés car Ouest France voulait arrêter de l’exploiter. Il est resté un de nos clients. Cette solution permet de couvrir tous les entretiens classiques, annuel, trimestriel, les retours après une longue absence… Skillapp aide à piloter la trame de l’entretien et lui sert de support pour évaluer les compétences du collaborateur, ses demandes de formation ou d’augmentation salariale, ou sa satisfaction."

Il faut dire que le besoin est aujourd'hui réel dans les entreprises françaises, mais qu'elles n'ont pas toujours les moyens de se payer les solutions qui leur manquent. "Les TPE/PME sont généralement très mal équipées ou trouvent coûteuses les solutions existantes, reprend le cofondateur. Nous proposons donc la gratuité aux entreprises de moins de 10 salariés afin qu’elles assurent leurs obligations sans souci. Quand elles grossissent, l’utilisation devient payante. Notre offre de licence s’élève à 1 euro par collaborateur et par mois pour celles qui dépassent les 10 personnes."
 


QuickMS entend répondre aussi aux organisations à la recherche d'une solution ad hoc. "Nous disposons également d’une offre premium, plus chère. Nous ferons constamment évoluer l’outil par exemple avec un module prenant en compte la qualité de vie au travail, les feedbacks entre collaborateurs… mais nous ne prévoyons pas de traiter les entretiens de recrutement. Notre ambition est d’insuffler dans Skillapp tout ce qui va permettre aux entreprises de s’adapter aux méthodes de travail de demain, que ce soit sur le télétravail ou le pilotage des objectifs."

QuickMS envisage également d’aller prospecter au-delà des frontières françaises. "Nous comptons déjà un premier client en Suisse et regardons le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie… avec un mode multilingue. Nous restons attentifs également à des possibilités de rachat qui nous permettrait d’accélérer ce déploiement international."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.