Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Quortex lève 2,5 millions d’euros pour accélérer le développement de sa solution cloud dédiée au streaming

Levée de fonds La start-up rennaise Quortex vient de boucler une seconde levée de fonds pour conserver son avance sur le marché du streaming vidéo en France mais aussi à l’export.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Quortex lève 2,5 millions d’euros pour accélérer le développement de sa solution cloud dédiée au streaming
Quortex lève 2,5 millions d’euros pour accélérer le développement de sa solution cloud dédiée au streaming © Quortex

Après avoir séduit les ayants droit du streaming vidéo, ce sont les acteurs du capital investissement qui marquent leur intérêt pour Quortex. La start-up rennaise vient de réaliser un second tour de table de 2,5 millions d’euros. Y souscrivent principalement Elaia et Go capital, avec Unexo et des business-angels.

 

En décembre 2018, Quortex avait déja bouclé une première levée de fonds auprès d’un pool d’investisseurs privés, dont Dominique Edelin, l’ancien dirigeant d’Ateme, entré au comité stratégique. Son montant n’avait pas été communiqué.

 

Une technologie “serverless“

Fondée en 2018, Quortex a mis au point une solution cloud qui diminue les coûts de diffusion vidéo en streaming tout en fiabilisant leur transmission. Baptisée "Just-In-Time Everything, Everywhere" sa technologie brevetée permet d’encoder les contenus sous différents formats avant leur diffusion."L’intelligence artificielle permet d’analyser certaines données comme le type de contenus ou d’appareils. Et de prendre de manière précise les décisions d’optimisations qui s’imposent, comme le déploiement de ressources supplémentaires en fonction de la montée en charge de l’audience", explicite Marc Baillavoine, le président de Quortex.

 

Cette même base technique permet à Quortex d’aller au delà de l’optimisation des ressources. "Nous pouvons aussi générer des contenus personnalisés, notamment des publicités. Notre technologie "serverless" permet un passage à l’échelle en la matière", détaille Marc Baillavoine, l'un des quatre associés fondateurs de la start-up.

 

En France et à l’international

Avec sa solution logicielle, Quortex cible les ayants droits comme les chaînes de télévision, mais aussi les opérateurs télécoms et les intermédiaires de services. La start-up rennaise compte déjà dans ses clients M6 ou le groupe Red Bee Media. Mais aussi Salto, la future plateforme de streaming qui sera lancée par TF1, France télévisions et M6, dont le lancement – Covid oblige –, a été repoussé à l’automne 2020.

 

A l’international, Quortex a noué des accord avec des distributeurs. "Cela nous amène à travailler en Angleterre, aux Pays-Bas mais aussi au Liban. Un premier déploiement est prévu au Brésil dans les jours prochains. Aux Etats-Unis, deux expérimentations sont aussi en cours avec des opérateurs télécoms."

 

En 2019, la start-up a réalisé un chiffre d’affaires de 400 k€, basant son modèle économique sur une licence à l’usage. Cette nouvelle opération financière va permettre d'accélérer son positionnement à l'export et de poursuivre sa structuration. A Rennes où elle a rejoint la pépinière Digital Square, Quortex regroupe aujourd’hui 24 personnes. L’équipe devrait atteindre une trentaine de salariés à fin 2020.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media