Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

R3 lève plus de 100 millions de dollars pour propulser des applications de la blockchain sur le marché

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Levée de fonds Le consortium R3, qui vise à développer des applications financières (mais non monétaires) de la blockchain, vient de finaliser un tour de table de 107 millions de dollars. Parmi la quarantaine d'investisseurs figurent les français Natixis, Société Générale et BNP Paribas. 

R3 lève plus de 100 millions de dollars pour propulser des applications de la blockchain sur le marché
David E. Rutter, CEO du consortium R3. © Flickr - TechCrunch

Après un certain déclin, la technologie de la blockchain (protocole conçu pour assurer la gestion de l'historique des transactions de manière décentralisée, infalsifiable et sécurisée) semble, de nouveau, avoir le vent en poupe. Alors que la valeur du bitcoin a dépassé pour la première fois la barre symbolique des 2000 dollars, le consortium R3, qui vise à porter sur le marché des applications financières (mais non monétaires) de la blockchain, vient de finaliser une levée de fonds de 107 millions de dollars.

 

Cette levée est le résultat de plusieurs mois de négociations, période durant laquelle le consortium a toutefois essuyé plusieurs rétractations. Godlman Sachs, Santander et JP Morgan se sont, en effet, retirés de l'initiative pour divers désaccords dont un changement de gouvernance et des résultats tardant à se matérialiser. Initialement, R3 cherchait à réunir 200 millions de dollars. Un objectif revu à la baisse, puisqu'à la clôture de cette série A le consortium n'espère plus réunir que 150 millions de dollars.

 

Natixis, Société Générale, BNP Paribas dans les investisseurs

Ce tour de table a été mené auprès de plus de 40 participants, tous membres du consortium. Les principaux investisseurs sont SBI Group, Bank of America, Merrill Lynch, HSBC, Intel et Temasek, indique le consortium dans un communiqué. On retrouve également les français Natixis (filiale du groupe BPCE), Société Générale et BNP Paribas.

 

"Natixis explore continuellement les nouvelles technologies et comment nous pouvons les utiliser pour mieux servir nos clients. La technologie du registre distribué a un énorme potentiel et R3 s'est déjà imposé comme un pionnier dans son développement pour les services financiers. Nous sommes fiers de faire partie de ce groupe de premier plan à un moment aussi passionnant pour l'industrie",  commente Frédéric Dalibard, en charge du digital de la banque de grande clientèle de Natixis, dans le même communiqué.

 

Développer des applications financières B2B

Lancée en septembre 2015 et basée à New-York, l'initiative R3 comptait à ses débuts huit employés et neuf banques partenaires. Le consortium emploie désormais 110 collaborateurs et compte plus de 80 partenaires. Les fonds levés seront utilisés en priorité pour le développement technologique et la stratégie partenariale afin d'accélérer le développement de produits. L'accent sera notamment mis sur sa plate-forme DLT (Distributed Ledgers Techonology) Corda et son infrastructure réseau.

 

Pour l'heure, le consortium se concentre davantage sur des applications B2B, comme la vérification des transactions entre les banques ou encore l'automatisation de l'établissement du taux interbancaire. A l'avenir, d'autres applications pourraient être développées à destination des clients. D'ici la fin de l'année, R3 prévoit d'ouvrir son capital à des structures non membres du consortium.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale