Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Rachat d'Alionis, embauches, accompagnement de start-up... la marseillaise Jaguar Network voit grand

L'entreprise marseillaise Jaguar Network vient d'acquérir la société parisienne Alionis. Elle prévoit plusieurs investissements en France pour conforter ses réseaux et son offre.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Rachat d'Alionis, embauches, accompagnement de start-up... la marseillaise Jaguar Network voit grand
Rachat d'Alionis, embauches, accompagnement de start-up... la marseillaise Jaguar Network voit grand © Jaguar Network

En rachetant 100% des parts d'Alionis (1,9 million d'euros de chiffre d'affaires en 2014), Jaguar Network accroît sa dimension nationale. Spécialisée dans l'hébergement, le cloud, les réseaux, la téléphonie d'entreprise et les services managés, la société marseillaise récupère ainsi dans son escarcelle le centre de données (Data center) de sa consœur parisienne, son équipe de près de quinze personnes, une offre de produits complémentaire de la sienne et quelques clients de référence (Marionnaud, Prestashop, LovGroup, Nexway, Yacast, Groupe Revue Fiduciaire...).

Alionis lui permettra de conforter sa proximité avec sa clientèle de grands comptes et de spécialistes du web, implantée en région parisienne. "Nos intérêts étaient communs", souligne Kevin Polizzi, président de Jaguar Network. Une autre acquisition devrait se concrétiser avant la fin de l'année. L'entreprise table en 2015 sur un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros. Elle avait atteint 23 millions d'euros en 2014, supérieur aux prévisions qu'elle avait faites en milieu d'année dernière (20 millions d'euros).

Densification et accélération

Employant 70 salariés entre Marseille, Paris, Sophia, Genève et Annecy, la PME a lancé voici quelques semaines un plan de recrutement d'une trentaine de personnes sur des postes en CDI (ingénieurs, responsables business, administrateurs système et réseau, développeurs...). Parallèlement, elle programme des investissements dans toute la France pour densifier son réseau de fibre noire qui permet aux entreprises de disposer d'une connexion privative et dédiée et de débits illimités et sécurisés.

Après avoir déployé une boucle de 60 kilomètres sur Marseille, elle vise Lyon, Montpellier, Bordeaux et Sophia Antipolis, avec 300 kilomètres supplémentaires. Une dépense évaluée à 5 millions d'euros. "Notre projet majeur, de l'ordre de 15 millions d'euros, concerne Marseille, avec la création de notre nouveau siège et d'un accélérateur de start-up, poursuit Kevin Polizzi. Nous travaillons sur l'ingénierie du bâtiment. Nous préciserons les détails du dossier avant l'été, mais nous restons sur le calendrier d'une mise en service en 2017."

Jean-Christophe Barla

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale