Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Rachat de Maroc Telecom : Etisalat se détacherait

Parmi les deux prétendants en lice pour reprendre la part de 53% de Maroc Telecom détenue par Vivendi, l'émirati Etisalat serait mieux placé que le quatari Ooredoo, selon Reuters.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Rachat de Maroc Telecom : Etisalat se détacherait
Logo Maroc Telecom © dr

L'opérateur de télécoms d'Abou Dhabi Etisalat a proposé un prix plus élevé que son concurrent, le groupe du Qatar Ooredoo, pour reprendre la participation de Vivendi dans Maroc Telecom, ont indiqué à Reuters deux sources proches du dossier.

L'offre d'Etisalat doit toutefois être encore travaillée et comporte plus de conditions juridiques que celle d'Ooredoo, ce qui fait que Vivendi n'a pas encore tranché entre les deux propositions de rachat, ont fait savoir ces sources.

"Si Etisalat peaufine son offre, il l'emportera", a déclaré l'une des sources. "Sinon, le choix se portera sur le Qatar dont l'offre peut aussi être acceptée par Vivendi."

Bien que les montants précis des deux offres n'aient pas été donnés, ces sources ont indiqué que les prix proposés étaient inférieurs aux cinq milliards d'euros que Vivendi espérait empocher grâce à la vente de ses 53% dans Maroc Telecom aussi nommé sous la marque IAM au Maroc.

Le groupe français détient 53% de l'opérateur historique marocain aux côtés de l'État marocain (30%), le solde étant pour l'essentiel coté sur les bourses de Casablanca et Paris.

Ni Vivendi ni Etisalat ni Ooredoo n'ont souhaité s'exprimer vendredi sur le sujet.

En 2012, Maroc Telecom avait enregistré un bénéfice net de 602 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 2,4 milliards d'euros. Il revendique 34 millions de clients, dont 14 hors du Maroc en Afrique sub-saharienne.

Lors de l'assemblée générale de Vivendi le 30 avril ses dirigeants n'avaient pas confirmé le nom des prétendants et estimé aussi que la cession de Maroc Telecom ne serait pas finalisée avant l'automne.

Leila Abboud et Sophie Sassard (avec Matthieu Protard pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media