Rachat de SFR : Bouygues veut imposer son propre calendrier à Vivendi

Bouygues veut laisser le temps à Vivendi de comparer son offre avec celle de Numericable. L'industriel prolonge donc sa validité jusqu'au 25 avril.

Partager
Rachat de SFR : Bouygues veut imposer son propre calendrier à Vivendi

Bouygues continue de tout faire pour que son offre de reprise de SFR soit examinée, même si officiellement, Vivendi est entré en négociations exclusives avec Altice, maison-mère de Numericable, il y a près de quatre semaines. Le groupe de BTP et de communication a précisé dans un communiqué avoir prolongé la validité de son offre de reprise jusqu'au 25 avril, alors que celle-ci devait intialement expirer le 8 avril. Bouygues veut laisser le temps à Vivendi d'examiner sa proposition, sans précipitation.

une indemnité pour dissiper les doutes sur la fusion

Bouygues a par ailleurs confirmé officiellement que son offre (de plus de 13 milliards d'euros en cash, avec l'appui de la Caisse des dépôts) était assortie d'une indemnité en cas de rejet de la fusion Bouygues-SFR par l'autorité de la concurrence. Dans l'hypothèse d'un refus, Vivendi toucherait 500 millions d'euros d'indemnité de la part de Bouygues. "Cette indemnité témoigne de la confiance de Bouygues dans sa capacité à obtenir les autorisations règlementaires", indique le communiqué.

pression sur numericable

Bouygues Telecom continue son travail de sape pour installer le doute dans les esprits des administrateurs de Vivendi. La période de négociations exclusives entre Vivendi et Altice doit théoriquement prendre fin le vendredi 4 avril : la pression est plus que jamais sur les épaules des dirigeants de Numericable.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS