Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Rachat de SFR : Montebourg sera "vigilant" sur les engagements de Numericable

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le ministre de l'Économie, Arnaud Montebourg, a affirmé qu'il entendait "redoubler de vigilance" sur les engagements pris en terme d'emploi par Numericable et sa maison-mère Altice qui viennent d'être choisis par Vivendi pour racheter SFR. Le ministre a également souligné que les projets d'investissement de SFR dans la fibre à domicile doivent être maintenus par le nouvel ensemble.

"Le ministre de l'Economie entend, au nom du Gouvernement, redoubler de vigilance sur le respect des engagements pris auprès de lui par Altice et Numericable à ne supprimer aucun emploi postérieurement à la fusion, sous quelque forme que ce soit", a indiqué dans un communiqué le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg.

Echec de la dernière tentative de Bouygues

Les responsables de Vivendi ont mis fin au suspense samedi 5 avril en retenant "à l'unanimité" l'offre de Numericable pour leur filiale de téléphonie mobile SFR, rejetant celle de Bouygues pourtant clairement soutenue par les pouvoirs publics.

Vivendi était entré en négociations exclusives avec Numéricable, filiale d'Altice, mais ne s'était pas prononcé à l'expiration du délai, vendredi, et avait reçu une ultime offre de Bouygues, qui voit donc son initiative échouer.

Vivendi a précisé dans un communiqué avoir "choisi de recevoir 13,5 milliards d'euros à la réalisation de l'opération ainsi qu'un complément éventuel de prix de 750 millions d'euros puis de pouvoir céder ultérieurement sa participation de 20%". "L'ensemble devrait représenter une valeur totale supérieure à 17 milliards d’euros", dit-il.

Le groupe ajoute qu'il rendra compte des conditions dans lesquelles l'opération a été conduite à l'Assemblée générale prévue le 24 juin.

Investir dans le Plan France très haut débit

"Le gouvernement a aussi pour objectif de réduire la fracture numérique en assurant le succès du plan France très haut débit qui prévoit la desserte de 80% de la population en fibre à domicile d'ici 2022", a par ailleurs souligné Arnaud Montebourg.

"Le gouvernement demande à cet égard au groupe Numericable de se placer dans le cadre du plan France très haut débit, de clarifier ses objectifs à cet égard, et de faire preuve de patriotisme économique pour le choix de ses fournisseurs", a-t-il ajouté.

"Les engagements d'investissement de SFR dans la fibre à domicile doivent être maintenus par Altice et Numericable", a conclu le ministre.

Avec Reuters

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale