Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Réalité augmentée : En 24 heures, Microsoft a organisé 13 opérations chirurgicales avec HoloLens 2

C'est un nouveau projet de santé innovant mené depuis la France. Pendant 24 heures, Microsoft et l’hôpital Avicenne AP-HP ont réalisé un "marathon" d'opérations chirurgicales épaulées par des casques HoloLens 2, impliquant plus de 15 chirurgiens dans 13 pays différents. L'occasion de démontrer le potentiel de la réalité augmentée dans ce domaine, que ce soit pour la formation, la planification d'opérations ou la collaboration à distance.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

En 24 heures, Microsoft a organisé 13 opérations chirurgicales avec HoloLens 2
Réalité augmentée : En 24 heures, Microsoft a organisé 13 opérations chirurgicales avec HoloLens 2 © Microsoft

Microsoft s'est livré à une démonstration de force ce 10 février. L'entreprise américaine a organisé, en collaboration avec 15 chirurgiens orthopédiques situés dans 13 pays différents, un "marathon" de l'opération en réalité augmentée grâce à ses casques HoloLens 2.

Prévu à la base pour avoir lieu en direct, l'évènement (agrémenté de présentations et tables rondes impliquant une soixantaine d'experts) a finalement été préenregistré suite aux complications induites par la crise du Covid-19. Il est accessible en vidéo à cette adresse.

Standardiser et sécuriser les opérations chirurgicales
L'utilisation de casques HoloLens 2 a permis aux chirurgiens de travailler de façon collaborative en partageant ce qu'ils voyaient à leurs collègues et d'échanger sur la marche à suivre grâce aux caméras intégrées. Elle permet aussi de visualiser le programme opératoire de façon immersive, avec une représentation en 3D de la zone à opérer.
 


L'intérêt de cette technologie dans un premier temps portera principalement sur la formation, notamment pour les pays où l'expertise médicale est moins développée sur certaines opérations, mais aussi dans des cas de figure complexes ou un chirurgien moins expérimenté pourra faire appel à un grand spécialiste. Elle évoluera à l'avenir vers la notion d'assistant contextuel. Dans les deux cas, l'objectif est de standardiser et sécuriser les procédures médicales pour éliminer les erreurs.

Un projet piloté depuis la France
L'évènement a été piloté depuis la France par le professeur Thomas Grégory, chef du service de chirurgie orthopédique et traumatologique à l’hôpital universitaire Avicenne AP-HP, et professeur à l’université Sorbonne Paris Nord. Ce dernier s'était déjà illustré fin 2017 en réalisant l'une des toutes premières interventions en réalité augmentée. Il n'a cessé depuis d'y travailler et a porté ce projet international avec le concours de la Maison des Sciences Numériques de Sorbonne Paris Nord et Evolutis Numérique.

Les chirurgiens ayant participé aux opérations sont : Pr. Stefan Greiner (Allemagne), Dr. John Erickson (États-Unis), Dr. John Sledge (États-Unis), Dr. Bruno Gobbato (Brésil), Dr. Ashish Babhulkar (Inde), Dr. Peter Reilly (Royaume-Uni), Pr. Roger Emery (Royaume-Uni), Dr. Simon Hurst (Royaume-Uni), Pr. Stephen Roche (Afrique du Sud), Dr. Jean-Florin Ciornohac (Belgique), Dr. Jaber Al-Khayli (Etats Arabes Unis), Dr. Rashed Alshaeel (Etats Arabes Unis), Dr. Amara Gantier (Bolivie), Dr. Charles Dacheux (France), Dr. Michell Ruiz (Mexique), Pr. Belkacem Chagar (Maroc), Pr. Abderrahim Rafaoui (Maroc), Dr. Oleksandr Strafun (Ukraine).

La chirurgie, un métier que l'AR/VR pourrait révolutionner
La chirurgie est l'une des professions pour laquelle les technologies de réalité virtuelle et augmentée ont le plus de potentiel. Métier demandant une grande dextérité et technicité du geste, il est complexe à enseigner car l'entraînement y est par nature coûteux et difficile. De plus, les chirurgiens, peu importe leur spécialité, doivent faire face à des cas particuliers ou à des opérations qu'ils ne pratiquent que très infréquemment. Avoir la meilleure (ou tout simplement la plus récente) procédure en tête peut donc être très compliqué.

Plusieurs entreprises se sont attaquées au problème ces dernières années, dont entre autres FundamentalVR ou Osso VR, qui se concentrent sur la formation immersive haute fidélité. Microsoft se distingue par l'utilisation de réalité augmentée, qui permet de voir son environnement et donc d'être utilisé au bloc pour de vraies opérations. Mais la concurrence est aussi présente sur ce cas d'usage, avec des start-up (comme Pixee Medical) ou des grandes entreprises de taille plus conséquente, comme Magic Leap, qui cherche à se repositionner.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media