Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Réalité augmentée] En réponse à Apple, Google annonce ARCore et arrête Tango

Vidéo Analyse A deux semaines de la sortie des premières applications en réalité augmentée sur iPhone, Google annonce ARCore, un kit de développement logiciel pour démocratiser la réalité augmentée sur Android. La plate-forme Tango, sur laquelle il travaillait depuis 3 ans, est abandonnée au profit de cette nouvelle approche. Un changement de stratégie brutal forcé par la perspective de millions d'iPhone compatibles avec ARKit, alors que les ventes smartphones embarquant Tango ne se comptaient qu'en milliers.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Réalité augmentée] En réponse à Apple, Google annonce ARCore et arrête Tango
[Réalité augmentée] En réponse à Apple, Google annonce ARCore et arrête Tango

Google a annoncé un nouveau kit de développement logiciel (SDK) le 29 août 2017. Il s'appelle ARCore et a pour objectif de démocratiser la réalité augmentée au sein de l'écosystème Android. L'entreprise vise des millions de smartphones compatibles dès cet hiver.

 

Le dernier tango à Mountain View

C'est un changement de stratégie majeur pour Google, qui travaillait depuis trois ans sur Tango, un projet né à l'origine au sein de la division ATAP (Advanced Technology and Projects) de Motorola. Tango utilise un module hardware pour cartographier un environnement en 3D avec une grande précision, ce qui permet entre autres des applications de réalité augmentée. Google avait une grande vision pour ce projet, mais n'a pas réussi à convaincre les constructeurs de smartphones de l'adopter en masse. Seuls deux appareils, le Lenovo Phab 2 Pro et le Zenfone AR, en auront fait usage, avec des ventes négligeables.

 

Une réponse à Apple et Facebook

En parallèle, Facebook et Apple ont préféré se concentrer sur une technologie n'utilisant que la caméra présente par défaut sur les smartphones. Ils l'ont révélée respectivement en avril et en juin 2017. Si moins d'informations sont exploitables de cette manière, les progrès en matière de vision par ordinateur au cours des dix dernières années permettent d'obtenir malgré tout un positionnement de qualité. Surtout, pratiquement tous les smartphones du marché sont potentiellement compatibles. Un dur constat pour Google, qui l'a forcé à repenser sa stratégie. A commencer par l'abandon de Tango. Il n'y aura pas d'autre smartphone avec ce module hardware. ARCore, qui s'appuie sur le travail réalisé avec Tango, est une solution purement logicielle, comme l'ARKit d'Apple.

 

 

Un aperçu déjà disponible pour les développeurs

Trois principes clé

  • La détection de mouvements, qui se fait à l'aide de la caméra du smartphone. Elle observe des points spécifiques dans la pièce qui sont combinés aux données de centrale inertielle pour calculer la position et l'orientation de l'appareil, permettant aux objets virtuels de rester à leur place dans l'environnement.
  • La compréhension de l'environnement. ARCore détecte des surfaces horizontales, comme le sol ou une table, afin que l'utilisateur puisse y poser des objets virtuels de façon réaliste.
  • L'estimation de la lumière. ARCore observe la lumière ambiente et permet aux développeurs de reproduire cette lumière sur les objets virtuels, ce qui augmente le réalisme.
Face à l'arrivée imminente (le 12 septembre) d'ARKit sur des millions d'iPhone, Google propose une "preview" d'ARCore dès aujourd'hui. Le kit de développement logiciel ne fonctionne qu'avec les smartphones Google Pixel et Galaxy S8 pour le moment. L'entreprise vise 100 millions de smartphones compatibles d'ici la fin de cette avant-première, et indique travailler avec Samsung, Huawei, LG et Asus pour assurer une expérience de qualité d'un smartphone à l'autre.

 

Le développement d'applications ARCore peut se faire à l'aide des moteurs 3D Unity et Unreal, en plus du combo Java/OpenGL natif d'Android. Google met aussi en avant ses outils de création 3D en réalité virtuelle, Tilt Brush et Blocks, qui facilitent la création d'expériences pour ARCore. Et l'entreprise n'oublie pas le web qui l'a vu naître. Elle met à disposition des navigateurs expérimentaux pour tester des usages en réalité augmentée directement sur des sites web, comme celui du vendeur de meubles Wayfair. L'un des tests proposés par Google permet de mesurer un espace dans une pièce et de trier les meubles sur le site pour ne voir que ceux qui rentrent dans cet espace.

 

A noter aussi que malgré l'abandon de Tango, Google précise qu'il continue de travailler sur le concept de système de positionnement visuel (VPS) qu'il avait présenté lors de la conférence I/O, dont l'objectif est de cartographier l'intérieur des bâtiments en 3D.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale