Réalité augmentée : l'armée de l'air australienne teste HoloLens avec Saab

Le potentiel de la réalité augmentée pour l'industrie est indéniable, et cela s'applique aussi au domaine militaire. L'armée de l'air australienne, la Royal Australian Air Force, s'y intéresse d'ailleurs sérieusement. Elle travaille notamment sur plusieurs cas d'usages avec la branche locale de l'industriel Saab.

Partager
Réalité augmentée : l'armée de l'air australienne teste HoloLens avec Saab

La Royal Australian Air Force (RAAF), la branche aérienne des forces armées australiennes, mène en ce moment un projet de transformation digitale sans précédent baptisé Plan Jericho. Parmi les technologies en cours d'évaluation se trouve la réalité augmentée (ou "mixte"). Une démonstration utilisant le casque HoloLens de Microsoft a notamment été faite en fin d'année par le département Defence Science and Technology (DST) du ministère de la Défense australien en collaboration avec l'industriel Saab.

D'après CIO, cinquante hauts gradés ont pu faire l'expérience d'une visualisation d'un champ de bataille simulé en 3D, y compris l'Air Marshall Leo Davies. L'objectif de la démonstration était de mettre en avant le rôle critique qu'auront ces technologies à l'avenir pour l'analyse d'un problème (par exemple une intrusion dans l'espace aérien du pays) et la prise de décision dans le cadre militaire.


Illustration d'un futur centre de commandement augmenté

Saab mise beaucoup sur la réalité mixte

Saab Australia, qui travaille sur ce projet depuis février 2016 avec la RAAF, serait l'un des deux seuls contractants militaires au monde à développer sur HoloLens aujourd'hui. L'entreprise a créé un "HoloLens Applications Studio and Centre of Excellence" au sein de son siège à Adelaïde et développe des applications pour d'autres industries comme le médical, les secours d'urgence, la construction...

Sans surprise, l'un des scénarios les plus mis en avant par l'entreprise (quel que soit le secteur) est la formation virtuelle à distance. Pour l'armée de l'air, elle permettrait de former ses mécaniciens sur un très grand nombre d'appareils et d'équipements même lorsque ceux-ci ne sont pas disponibles sur site. De la même manière, une vision augmentée jouerait le même rôle qu'un navigateur GPS pour un opérateur logistique travaillant dans un environnement avec lequel il n'est pas familier, lui faisant gagner beaucoup de temps.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS