Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Réalité virtuelle : Oculus dévoile un prototype de casque sans fil

Vidéo Alors que le maché de la réalité virtuelle grand public commence à véritablement prendre son essor, Oculus rappelle qu'il reste un pionnier en dévoilant un prototype de casque autonome, sans fil, sans tracking externe.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Réalité virtuelle : Oculus dévoile un prototype de casque sans fil
Réalité virtuelle : Oculus dévoile un prototype de casque sans fil © Oculus

Deux jours après l'annonce Daydream View de Google et à l'orée de la sortie du PlayStation VR, Oculus se devait de rappeler qu'il n'est pas que celui qui a démarré la renaissance de la réalité virtuelle, mais qu'il incarne aussi son avenir. C'est ce qu'a fait Mark Zuckerberg, très tôt dans la keynote d'Oculus Connect 3, en dévoilant au grand jour un prototype de casque autonome dont les capacités se situent entre celles du Gear VR (mobile) et du Rift (PC).

 

Un casque autonome, tout intégré

Baptisé "Santa Cruz", il s'agit d'un Rift modifié qui intègre à son bord non seulement la puissance de calcul nécessaire à l'affichage du contenu (dans un module à l'arrière), mais surtout quatre caméras (sur le devant du casque) qui lui permettent d'effectuer un suivi de la position de l'utilisateur dans l'environnement sans aide extérieure, entièrement à l'aide d'algorithmes de vision par ordinateur. Pas de câbles, pas de marqueurs, pas de capteurs.

 

A l'heure actuelle, le seul appareil à disposer d'une capacité "room scale" mobile similaire est le casque de réalité augmentée de Microsoft, HoloLens. Si aucun produit n'est encore annoncé, le prototype est en démonstration à la conférence : de nombreux journalistes et développeurs ont pu le tester et attester de la solidité de son suivi, équivalent à celui du Rift.

 

 

La réalité virtuelle, une plateforme à part entière

Pour Mark Zuckerberg, il s'agit de la prochaine étape dans la réalité virtuelle. Mais c'est surtout un rappel d'Oculus à sa communauté de développeurs que sa vision du futur ne se limite pas aux smartphones, marché sur lequel il est attaqué de plein fouet par Google, ni aux PC (où il subit la concurrence amère de Valve et sa plateforme Steam). Préférer l'une de ces plateformes à celle d'Oculus, c'est donc risquer pour eux de passer à côté du véritable marché. De façon plus positive, le message envoyé est qu'Oculus, grâce aux fonds de Facebook, a les ressources pour permettre à la réalité virtuelle d'atteindre son vrai potentiel, et qu'il y travaille d'arrache-pied. Le pionnier ne se repose pas sûr ses lauriers.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale