Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

RealWear sort le Navigator 500, évolution de son appareil de réalité assistée

Les cas d'usage de guidage ou d'expertise à distance en milieu industriel ont explosé depuis deux ans. L'un de ses discrets bénéficiaires est RealWear, qui fournit des appareils combinant écran, caméra et micro qui se fixent sur la tête pour garder les mains libres. Fort de cette croissance, il annonce un nouveau modèle, le RealWear Navigator 500, et compte s'attaquer à de nouveaux marchés.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

RealWear sort le Navigator 500, évolution de son appareil de réalité assistée
RealWear sort le Navigator 500, évolution de son appareil de réalité assistée © RealWear

RealWear, fournisseur américain de solutions pour le "travailleur augmenté" en environnement industriel, a annoncé son nouvel équipement le 14 décembre. Nommé RealWear Navigator 500, il est amené à remplacer le modèle HMT-1.

L'anti-HoloLens
Bien que relativement rudimentaire face à des appareils comme HoloLens 2 (il est composé d'une caméra, d'un micro, d’un petit haut-parleur et d’un écran miniature au bout d'un bras articulé), le HMT-1 a su séduire bon nombre d'industriels pour des applications de guidage ou d'expertise à distance.

On peut citer notamment Total Energies, Astellas, BMW, Michelin, Coca-Cola, Volkswagen ou Bureau Veritas. Stellantis en a fait un équipement standard l'année dernière, présent dans toutes ses usines. RealWear se targue d'avoir plus de 5000 clients à travers le monde.

Simple, léger, robuste
La force de l'appareil est sa simplicité d'utilisation, sa robustesse et son poids relativement léger. Les opérateurs gardent les mains libres et ne sont pas encombrés, d'autant qu'il s'utilise sans problème avec lunettes et casque de protection. Le Navigator 500 vient peaufiner ce design avec des caractéristiques techniques améliorées et une modularité de ses divers composants.

  • L'écran LCD reste le même, avec une résolution de 854 x 480 pixels et un champ de vision de 20°, mais la partie optique est améliorée pour plus de lisibilité. Un autre écran sera disponible en option courant 2022.
  • La caméra passe de 16 mégapixels à 48 MP avec un zoom numérique jusqu'à 6x en 720p et 4x en 1080p, une stabilisation vidéo, un autofocus amélioré et une meilleure prise de photo en basse luminosité. La capture vidéo en 1080p passe aussi de 30 à 60 fps et gère les codecs VP8, VP9, H.264 et H.265 HEVC. La caméra peut aussi être remplacée par une caméra thermique en fonction des besoins.
  • La puissance de calcul est assurée par un Qualcomm Snapdragon 662 accompagné de 4 Go de RAM. L'appareil dispose de 64 Go de stockage interne qui peut être étendu par une carte MicroSD (jusqu'à 512 Go).
  • Une ergonomie améliorée et un poids de seulement 270 grammes (contre 380 g pour le HMT-1), tout en restant "durçi" aux standards IP66 et MIL-STD-810H, garanti pour des chutes de 2 mètres de haut et capable de fonctionner dans des températures allant de -20 °C à 55 °C
  • La batterie a une capacité de 2600 mAh et est remplaçable à chaud pour une utilisation en continu même pour des tâches intensives.
  • Quatre microphones sont désormais inclus et dotés d'un système de réduction active du bruit ambiant, ce qui permet de faire de la reconnaissance vocale même dans un environnement à 100 dBA. Le haut-parleur intégré monte quant à lui jusqu'à 94 dBA.
  • Un module optionnel permet d'apporter une connexion cellulaire 4G ou 5G à l'appareil.

Outre ces améliorations matérielles, la suite logicielle de RealWear a aussi été revue avec une interface plus pratique, notamment pour la connexion aux services Foresight Cloud, et de nouvelles fonctionnalités comme la saisie de texte par reconnaissance vocale et l'authentification par empreintes digitales. Le Navigator 500 est vendu 2500 dollars et est d'ores et déjà disponible.
 


Compatible avec des centaines d'applications tierces
L'une des forces de RealWear est sa compatibilité avec plus de 200 applications de développeurs tiers, dont Microsoft Teams, Zoom ou Cisco Webex. L'ajout de la compatibilité avec Teams en avril 2020 est notamment ce qui a conduit Total Energie à déployer de manière importante la version ATEX du HMT-1 dans ses établissements, d'après Frédérique Vautel, responsable de l'Europe du Sud chez RealWear. Et les autres industriels européens ne sont pas en reste, comme ItalGaz, qui a déployé plus de 200 devices ATEX pour une utilisation quotidienne.

Forte croissance dans l'industrie, extension au BTP
Si RealWear a vu son business fleurir ces dernières années, c'est en partie dû à la crise du Covid-19 qui a accéléré les déploiements (des entreprises qui étaient en POC ont déployé), mais aussi pour des questions environnementales, avec la diminuation des déplacements en avion et donc de l'empreinte carbone.

Le Navigator 500 s'inscrit dans cette dynamique de croissance qui reste très pragmatique en se concentrant sur les cas d'usage et le confort d'utilisation. Frédérique Vautel nous avait d'ailleurs confié fin septembre que le quatrième trimestre s'annonçait très bon avec la clôture de nombreux contrats, notamment sur le marché français, qu'elle juge "très dynamique". L'entreprise, qui emploie une centaine de personnes à travers le monde, cherche désormais à s'étendre dans les secteurs du BTP et de la télémédecine (réalisation de premiers diagnostics).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.