Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

RégionsJobs veut connecter les recruteurs aux start-up grâce à son incubateur "Start"

Pour repérer les start-up RH les plus prometteuses, RégionsJobs se dote d'un incubateur de start-up. Huit projets sont pré-sélectionnés, deux à trois seront retenus.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

RégionsJobs veut connecter les recruteurs aux start-up grâce à son incubateur Start
RégionsJobs veut connecter les recruteurs aux start-up grâce à son incubateur "Start" © RegionsJobs

Notre enquête sur les 50 start-up du recrutement l'a démontré : la France ne manque pas de pépites en matière de RH, recrutement et formation. Le job board RegionsJobs, dont le siège est situé à Rennes, en est conscient. Pour faire bénéficier ses clients recruteurs des meilleures innovations des start-up, il a décidé de créer son propre incubateur : RégionsJobs Start.

 

C'est une nouvelle étape pour l'entreprise créée en 2000, dans lequel le groupe de presse Le Télégramme possède une participation. Regions Jobs compte 175 salariés dont 110 à Rennes, et réalise un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros. Il possède douze agences commerciales régionales dans de grandes villes en France.

 

Il souhaite désormais "incuber des start-up  qui travaillent sur tout le processus RH, et en particulier le recrutement", explique Loïc le Terrien, responsable de la nouvelle activité. L'entreprise formalise, d'une certaine façon, ce qu'elle faisait déjà de façon informelle. Elle a lancé un appel à candidatures sur Internet et a reçu 50 candidatures de toute la France, dans les domaines de la cooptation, du big data, de l'e-learning, la vidéo, la gestion des candidatures... Huit ont été pré-sélectionnées et seront départagées lors d'un jury à Paris le 19 juillet. Seules deux à trois pépites seront retenues pour un accompagnement optimal. La première promotion sera accompagnée pendant six mois.

 

partage des données et terrains d'expérimentation

Quelle aide leur apportera RégionsJobs ? "Nous avons un réseau de 8 000 clients professionnels, nous pouvons effectuer la mise en relation, explique Loïc le Terrien. Les start-up que nous accueillerons ont conceptualisé leur idée, mais manquent d'expérience : nous leur fournirons un terrain d'expérimentation". Les clients de Regions Jobs sont demandeurs : "nos clients ont un impératifs de digitalisation, ils sont friands d'innovations", assure le chef de l'accélérateur. "Nous pouvons jouer les prescripteurs ou les filtres pour eux", indique Loïc le Terrien.

 

Pour aider les start-up sélectionnées à réussir, RégionsJobs va mettre à leur disposition son équipe d'experts web, marketing et réseaux sociaux. La société va aussi partager une partie de ses données avec ses protégés, un matériau extrêmement précieux qui permettra aux jeunes pousses de se rapprocher de leur cible, B2B ou B2C. Un hébergement physique leur sera aussi proposé  à Rennes ou Paris pendant le programme, d'une durée de six mois.

 

RegionsJobs ne s'interdit pas de prendre une participation dans les start-up repérées. "Tout est ouvert", résume Loïc le Terrien. La saison 1 de RegionsJobs Start débutera en septembre.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale