Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Renault-Nissan se rapproche de Waymo pour tester des services de mobilité autonome

L'Alliance Renault -Nissan a annoncé jeudi 20 juin 2019 avoir conclu un accord exclusif avec Waymo pour "explorer les services de mobilité autonome" en France et au Japon. Les partenaires souhaitent aussi trouver un business model viable et effectuer des recherches sur les questions légales et réglementaires liées à l'émergence de tels services.
mis à jour le 20 juin 2019 à 18H57
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Renault-Nissan se rapproche de Waymo pour tester des services de mobilité autonome
Renault-Nissan se rapproche de Waymo pour tester des services de mobilité autonome © FCA - DR

Les rumeurs d'un tel accord circulaient dans la presse. Celui-ci est désormais officiel. L'Alliance Renault-Nissan et Waymo, la filiale d'Alphabet spécialisée dans la recherche sur le véhicule autonome, officialisent leur partenariat pour "explorer les services de mobilité autonome", ce jeudi 20 juin 2019. Dans un premier temps, les partenaires vont se concentrer sur la France et le Japon avant d'explorer, éventuellement, d'autres marchés, à l'exception de la Chine. Des "joint-venture" seront créées en France et au Japon afin de porter cette démarche exploratoire.

 

Explorer des services de mobilité autonome

Cet accord exclusif, dont la durée n'est pas précisée par les intéressés, a pour objectif "de déployer des services de mobilité autonome pour les personnes et les biens en France et au Japon à l'échelle commerciale", déclare à L'Usine Digitale Hadi Zablit, SVP Business Development Alliance chez Renault. Ces services devront avoir un bon niveau de sécurité et de fiabilité (disponibilité, respect des horaires, durée de transport…). Pour parvenir à ce résultat, différentes briques sont nécessaires. Celles-ci vont du cadre réglementaire aux technologies embarquées dans les véhicules en passant par les questions commerciales entourant la mise en place d'un tel service.


Quant à savoir qui gérera le service de mobilité final, "la structure de l'opérateur de service est encore à définir", répond Hadi Zablit. L'une des premières étapes pour les partenaires sera d'avancer sur les questions de réglementation afin de structurer l'existence de tels services de mobilité. Hadi Zablit est "convaincu" que cet accord va "renforcer la position de la France dans la course à la mobilité autonome".

 

Les partenaires vont essayer de "répondre aux évolutions de comportements des consommateurs", explique simplement dans un communiqué Hiroto Saikawa, PDG de Nissan. Waymo et les constructeurs évoquent une "première étape dans le développement de services de mobilité autonome rentables à long terme". La recherche autour des véhicules autonomes est très coûteuse et le business model des services qui pourront être proposés avec ces véhicules n'a pas encore été trouvé. En Europe, les constructeurs BMW et Daimler ont décidé d'unir leurs services de mobilité avant de conclure un partenariat stratégique dans le domaine du véhicule autonome.

 

Waymo a déjà accumulé plus de 16 millions de kilomètres sur routes

Waymo est spécialisé dans les technologies autonomes et a déjà accumulé plus de 16 millions de kilomètres sur routes avec ses véhicules. La filiale d'Alphabet a même déjà officiellement lancé en décembre 2018 Waymo One, sa plate-forme commerciale de robot-taxi à la demande. Pour l'instant, ce service n'est ouvert qu'à un nombre très réduit de personnes et un opérateur est présent dans les véhicules.

 

L'Alliance Renault-Nissan, quant à elle, dispose d'une offre couvrant tous les segments des véhicules utilitaires légers et des véhicules particuliers et peut produire ces véhicules en grande quantité. Les constructeurs automobiles disposent d'une forte expertise dans les véhicules électriques, avec la Renault Zoé ou la Nissan Leaf, prisés par certaines agglomérations pour leurs services de mobilité (comme Paris). "Grâce à l'envergure internationale de l'Alliance, notre Waymo Driver peut fournir des solutions de mobilité différenciantes afin de servir en toute sécurité les voyageurs et les livraisons commerciales en France, au Japon et dans d’autres pays", résume John Krafcik, CEO de Waymo.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale