Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Renesas Design France risque la fermeture définitive

Ce centre de recherche et développement spécialisé dans la téléphonie mobile, basé à Cesson-Sévigné près de Rennes (Ille-et-Vilaine), emploie 174 ingénieurs et cadres. Son actionnaire japonais a décidé de l'arrêt total et rapide de ses activités.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Renesas Design France risque la fermeture définitive
Renesas Design France risque la fermeture définitive © Renesas Design France

Renesas Design France devrait fermer définitivement ses portes dans les trois à six prochains mois. La décision a été prise à Tokyo au siège social de Renesas Electronics, le propriétaire de ce laboratoire de R&D spécialisé dans les logiciels innovants pour la téléphonie mobile. A Cesson-Sévigné, près de Rennes (Ille-et-Vilaine), Renesas Design France emploie 174 salariés dont 92 % sont des ingénieurs. Il faut y ajouter 45 postes en sous-traitance.

L'effectif de ce laboratoire de la technopole Rennes Atalante a doublé au cours des cinq dernières années, mais il n'est pas un centre de profit et dépend donc totalement des moyens financiers de son actionnaire. Un plan de sauvegarde de l'emploi se met en place pour préparer cette cessation d'activités justifié par les difficultés rencontrées par Renesas Electronics au Japon qui veut concentrer ses moyens sur sa principale activité de fabrication de semi-conducteurs. Très marqué par la catastrophe de Fukushima, le groupe japonais a perdu 1,4 milliard d'euros et vient d'être recapitalisé par l'Etat nippon.

A la recherche d'un repreneur

Les élus rennais, soutenus par ceux du Conseil régional de Bretagne, tentent de sauver Renesas Design France et éviter que ce savoir-faire ne disparaisse. Avec l'accompagnement des élus du comité d'entreprise du laboratoire, ils veulent trouver un repreneur, si possible du secteur de la téléphonie, mais pourquoi pas appartenant à celui de la défense ou de l'aéronautique.

Les premières investigations n'ont pas encore donné de résultat. L'ensemble de la division téléphonie de Renesas Electronics est concernée par la restructuration. Situé en Finlande, le plus important site composé de 800 ingénieurs et cadres doit également être supprimé.

Stanislas du Guerny

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Goumax
01/07/2013 22h32 - Goumax

Voilà une inégalité plus dans la mondialisation... Dans un degré moindre du salaire minimum, la recapitalisation d'entreprise...
Si le Japon était dans l'Europe, il serait deux fois plus endettés que la Grèce mais la dette appartient aux Japonais...
A quand un salaire minimum en Allemagne et l'injection de milliards d'Euro dans l'économie ?

l'Euro se meurt et cela fait les joies de l'Allemagne et du Royaume Uni ...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media