Renesas Design France risque la fermeture définitive

Ce centre de recherche et développement spécialisé dans la téléphonie mobile, basé à Cesson-Sévigné près de Rennes (Ille-et-Vilaine), emploie 174 ingénieurs et cadres. Son actionnaire japonais a décidé de l'arrêt total et rapide de ses activités.

Partager
Renesas Design France risque la fermeture définitive

Renesas Design France devrait fermer définitivement ses portes dans les trois à six prochains mois. La décision a été prise à Tokyo au siège social de Renesas Electronics, le propriétaire de ce laboratoire de R&D spécialisé dans les logiciels innovants pour la téléphonie mobile. A Cesson-Sévigné, près de Rennes (Ille-et-Vilaine), Renesas Design France emploie 174 salariés dont 92 % sont des ingénieurs. Il faut y ajouter 45 postes en sous-traitance.

L'effectif de ce laboratoire de la technopole Rennes Atalante a doublé au cours des cinq dernières années, mais il n'est pas un centre de profit et dépend donc totalement des moyens financiers de son actionnaire. Un plan de sauvegarde de l'emploi se met en place pour préparer cette cessation d'activités justifié par les difficultés rencontrées par Renesas Electronics au Japon qui veut concentrer ses moyens sur sa principale activité de fabrication de semi-conducteurs. Très marqué par la catastrophe de Fukushima, le groupe japonais a perdu 1,4 milliard d'euros et vient d'être recapitalisé par l'Etat nippon.

A la recherche d'un repreneur

Les élus rennais, soutenus par ceux du Conseil régional de Bretagne, tentent de sauver Renesas Design France et éviter que ce savoir-faire ne disparaisse. Avec l'accompagnement des élus du comité d'entreprise du laboratoire, ils veulent trouver un repreneur, si possible du secteur de la téléphonie, mais pourquoi pas appartenant à celui de la défense ou de l'aéronautique.

Les premières investigations n'ont pas encore donné de résultat. L'ensemble de la division téléphonie de Renesas Electronics est concernée par la restructuration. Situé en Finlande, le plus important site composé de 800 ingénieurs et cadres doit également être supprimé.

Stanislas du Guerny

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS