Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Reputation VIP veille sur votre image

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Reputation VIP veille sur votre image
Reputation VIP veille sur votre image © Ntr23 - Flickr - C.C.

L’opportunité
 

L’e-reputation est un marché émergent en très forte croissance, notamment aux États-Unis très en avance en la matière. Le leader américain a levé 75 millions de dollars.

 

"Nous avons lancé sur notre site une application web gratuite qui permet aux entreprises de suivre en temps réel la courbe de leur réputation sur Google", explique Bertrand Girin, le PDG de la start-up Reputation VIP. 80% des clients sont des entreprises, 20% des dirigeants. Piloter un site internet ne suffit pas à maîtriser sa réputation sur la Toile. En effet, 78% des internautes se renseignent sur une entreprise, ses produits et ses services avant de faire affaire avec elle. Et plus de 60% des Français auraient changé d’avis après une telle recherche. "Depuis deux ans, nous avons également mis en place, chez une centaine de clients, une 'forteresse digitale' qui leur permet d’exercer un droit à l’ordonnancement de leur première page Google et de maîtriser leur image, en mettant en avant les articles de presse positifs, en faisant passer en arrière-plan des accusations calomnieuses ou encore en valorisant les réseaux sociaux pour une start-up."

Un brevet est en cours sur une série d’algorithmes très complexes servant à déjouer ceux de Google, dont Nicolas Nguyen est spécialiste. C’est l’un des cinq associés de la société Reputation VIP, créée sur fonds privés en janvier 2012, avec Martin Genot, un "vétéran" dans le domaine d’internet, à l’origine de la société PhotoBox (leader européen du tirage, partage et stockage de photos), Laurence Houdeville, l’ex-DG de l’agence de publicité Ligaris, et Olivier Rozenkranc, l’un des "cerveaux" de la société Business Objects (le premier éditeur européen de logiciel de datamining, racheté par SAP en 2008), qui sera responsable de la qualité. "Nous avons déjà une dizaine de salariés. Un tour de table de 200 000 euros vient d’être réalisé avec deux business angels", se réjouit Bertrand Girin.

L’innovation
 

La start-up a mis en place une "forteresse digitale" reposant sur une démarche de rétro-ingénierie qui permet, grâce à un algorithme, de choisir durablement l’ordonnancement des résultats sur la première page de Google correspondant au nom de l’entreprise, en contrant les algorithmes du moteur de recherche américain.

 

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale