Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Réseaux thématiques French Tech : la Lorraine la joue fintech et nouveaux matériaux

Suite de notre série consacrée aux candidatures régionales aux réseaux thématiques French Tech. LorNTech, déjà labellisé "Métropole", a déposé deux dossiers.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Réseaux thématiques French Tech : la Lorraine la joue fintech et nouveaux matériaux
Réseaux thématiques French Tech : la Lorraine la joue fintech et nouveaux matériaux © EPei - wikimedia commons - c. c

Metz, Nancy, Epinal et Thionville ont regroupé leurs forces en 2014 pour tenter de décrocher le label Métropole French Tech. Avec succès. Ils remettent le couvert en 2016 pour parvenir à se connecter aux futurs réseaux thématiques nationaux, autour de deux sujets.

 

boursorama et les autres

La fintech, d'abord. La Lorraine a vu naître la banque en ligne Boursorama dans les années 2000. Depuis, beaucoup de start-up de la banque et de l'assurance ont éclos en terres lorraines. "Cela s'explique par une offre de formation complète, notamment dans les mathématiques appliquées, l'analyse de données et le big data", précise un des porteurs de la candidature.

 

Parmi les jeunes pousses dynamiques du secteur, citons Pretup, structure régionale de crowdlending, Aston iTrade Finance, plate-forme collaborative de valorisation du poste clients, Moneo Applicam, développeur de solutions monétiques pour collectivités, Compta Clémentine, service de compatibilité en ligne, Sesamm, start-up d'informatique financière, +simple.fr, assurance en ligne pour TPE et indépendants…

 

Si la candidature de LorNTech est retenue, elle espère renforcer sa spécialisation en consacrant plus de ressources à la fintech. Les start-up du secteur pourront compter sur le soutien du Fonds venture numérique lorrain, doté de 7 millions d'euros, très actif depuis la labellisation par Bercy.

 

la nouvelle industrie pour remplacer l'ancienne

LorNTech espère aussi se raccrocher à un réseau national "industrie" ou "manufacturing", grâce à son expertise en matière de matériaux et de nouveaux procédés de fabrication. C'est l'un des axes de reconversion industrielle du territoire. La Lorraine peut compter sur d'importantes capacités de recherche et développement dans le domaine, avec la présence de l'institut Jean Lamour de l'université de Lorraine, le CEA Tech, l'Institut Lafayette (antenne européenne du Georgia Institute of technology), le PSA Lab installé à Metz…

 

Tous ces acteurs ont un rôle à jouer dans la construction d'une industrie du futur... voire d'une industrie 4.0, en lien avec ses voisins luxembourgeois et allemands. LorNTech entend aussi collaborer avec son nouvel allié de la nouvelle région Grand Est, l'Alsace, sur le sujet de la medtech. Metz, Nancy, Epinal et Thionville souhaitent ainsi se placer stratégiquement sur un carrefour européen de l'innovation.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale