Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Réseaux thématiques French Tech : la métropole de Montpellier affiche un gros appétit

Suite de notre tour de France des candidatures Ecosystèmes French Tech. Labellisée French Tech en novembre 2014, la métropole montpelliéraine avait créé la surprise. Elle affiche mi-2016 une ambition d’ogre, en déposant sa candidature dans 8 thématiques...
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Réseaux thématiques French Tech : la métropole de Montpellier affiche un gros appétit
Réseaux thématiques French Tech : la métropole de Montpellier affiche un gros appétit © French Tech Montpellier

Santé, agro-tech, Internet des objets, industries culturelles et créatives, smart city, sécurité numérique, sportech et fintech : le conseil de la French Tech Montpellier composé de 22 membres de l’écosystème numérique local, a validé la candidature de la métropole de Montpellier à pas moins de 8 réseaux thématiques. La French Tech Montpellier a conscience que le nombre de réseaux thématiques auxquels elle a postulé est important et la clusterisation de réseaux thématiques est fort probable. Au-delà d’une valorisation nationale et internationale des points forts actuels et à potentiels, la candidature montpelliéraine poursuit des objectifs plus internes comme attirer les entreprises qui ne se retrouvaient pas dans la dynamique, profiter des réseaux thématiques pour structurer certains domaines, favoriser la création de start-up et fédérer les acteurs autour d’un projet commun.

 

LABELLISATION PROFITABLE

Si elle se montre si "boulimique", c’est que la French Tech Montpellier affiche sa satisfaction sur la labellisation : 13 entreprises locales sont lauréates du Pass French Tech. Des accélérateurs privés ont lancé des programmes sur Montpellier, comme le Dell Center for Entrepreneurs, Sprint Montpellier (soutenu par Numa), groupe Septeo, Biz’Hub... Enfin, les levées de fonds des start-up locales ont affiché 70% de croissance entre 2014 et 2015, à plus de 80 millions d’euros.

 

HUIT DOSSIERS ARGUMENTÉS

Côté santé, Montpellier rappelle qu’elle fut la première faculté occidentale de médecine et met en avant de nombreux laboratoires de recherche, le pôle de compétitivité Eurobiomed, la présence de grands groupes comme Sanofi, Bausch & Lomb et Horiba Médical et d’entreprises cotées en Bourse telles Medtech, Intrasense, Sensorion ou Abivax. 3 start-up e-santé ont déjà obtenu le Pass French Tech, 5 ont levé plus d’un million d’euro (Carelabs, Phost’in, Sensorion, Enova santé et Medtech) et 4 sont classées au Technology Fast 500 EMA (Histalim, Oxeltis, Intrasense et Medtech).

 

Pour se positionner sur l’agro-tech, Montpellier évoque la puissance de la recherche en agriculture, alimentation, biodiversité et environnement (2700 chercheurs et enseignants, 15 organismes de recherche internationaux), la dynamique de transfert technologique et de R&D collaborative, des entreprises innovantes comme le groupe Smag et ITK., des projets structurants comme la maison de l’innovation InVivo, les projets de chaire Agriculture numérique, de Mas numérique, de centre interdisciplinaire en agriculture numérique...

 

Sur l’Internet des objets, la French Tech Montpellier mentionne des centres de formation (Epitech, Polytech), des laboratoires de recherche réputés comme le LIRMM et l’IES, de récentes PME en pleine croissance comme Awox, Oceasoft et de plus jeunes pépites telles les trois lauréats du Pass French Tech Matooma, Pradeao et Tageos.

 

un puissant pôle jeux vidéo

La métropole de Montpellier se positionne sur l’industrie culturelle et créative : elle se targue d’être le territoire après Paris hébergeant le plus grand nombre d’entreprises de jeux vidéo : 85, fournissant 700 emplois (dont 250 personnes chez Ubisoft Montpellier). Elle y ajoute des spécialistes de l’animation et des effets spéciaux (Isotropix, Dwarf Labs, Pixtim, Immersia Productions, In Efecto, 3D studio,...), le Festival des effets spéciaux "Effets Stars", une douzaine de structures de formation (ArtFx, ESMA, Objectif 3D, Studio M, Epitech..), une association ad hoc Push Start de 130 adhérents et un collège Digital Content & cultures au sein du cluster numérique régional FrenchSouth.digital.

 

Montpellier veut aussi être reconnue comme une smart city et une démarche de cité intelligente est engagée depuis 5 ans dans des domaines variés (transports, gestion des risques, énergie, santé, citoyenneté et cohésion sociale). Avec pour base l’open innovation et la mise à disposition des données urbaines, elle fait collaborer start-up, grands groupes et centres de recherches. La smart city a suscité des programmes de R&D, des appels à idées, des challenges big data... Des expérimentations sont menées sur l’EcoCité, le quartier Eurêka, l’îlot démonstrateur La Mantilla.

 

Sur la sécurité numérique, Montpellier avance son antériorité avec le Clusir LR créé en 2003 et la présence du LIRMM et de sa plateforme Secnum d’analyse des potentialités de sécurité des plates-formes matérielles et systèmes embarqués. Parmi les start-up du domaine, deux (Seclab et Pradeo) ont obtenu le Pass French Tech.

 

Montpellier, qui possède plusieurs clubs sportifs de haut niveau et accueille régulièrement des compétitions nationales et internationales et le Festival des sports extrêmes (FISE), veut aussi faire reconnaître ses compétences dans la sport-tech. Elle met en avant un pôle universitaire important autour du sport, la présence du Centre européen de recherche sur le mouvement humain EuroMov, la naissance de starts-up comme Private Sport Shop, Hurricane, Vogo, Sport Protect, Wezr...

 

Ultime thématique, la fintech, domaine dans lequel sont référencées plus de 30 start-up (comme CareLabs, Enerfip, Stayhome et Maestroom) positionnées dans les moyens de paiement, le crédit-prêt, la banque de marché ou l’assurance. La métropole précise que les fintech locales ont déjà réalisé 7 levées de fonds et que 7 autres sont en programmation.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale