Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Réseaux thématiques French Tech : Lyon, capitale de la gastronomie, berceau du cinéma… mais pas seulement

La métropole lyonnaise a déposé sept dossiers dans le cadre de l'appel à candidatures French Tech Réseaux thématiques. La deuxième ville de France est particulièrement dynamique dans le foodtech et les industries culturelles et créatives, mais aussi l'IoT, la smart city, la santé…

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Réseaux thématiques French Tech : Lyon, capitale de la gastronomie, berceau du cinéma… mais pas seulement
Le futur bâtiment totem de la French Tech Lyon. © Lyon French Tech

Un appétit… de Lyon. La capitale des Gaules a déposé sept dossiers dans le cadre de l'appel à candidatures Réseaux thématiques French Tech, preuve de son dynamisme. Elle aurait pu faire encore plus : pour ne pas s'éparpiller, la French Tech locale a regroupé plusieurs thématiques sous la même bannière. L'Internet des objets côtoie la cybersécurité et la robotique, par exemple.

 

50 start-up de la foodtech

Lyon s'est naturellement appuyé sur ses forces historiques. La gastronomie, d'abord, qui vaut à la ville une renommée internationale. Une filière foodtech s'y développe, avec une cinquantaine de start-up dans la livraison de produits, le développement de circuits courts, la transformation des aliments… C'est l'incubateur Agrapole qui est le référent pour cette thématique. Parmi les pépites du secteur, citons Deligreens (finaliste du Tour de France Digitale), monpotager.com, TakeAway, Cavissima…

 

La ville de naissance du cinéma est naturellement en pointe dans les industries culturelles et créatives. C'est le pôle de compétitivité Imaginove qui fédère le secteur, qui regroupe jeu vidéo, édition numérique, nouveaux médias et cinéma. Lyon a vu naître des champions comme Ivory Tower, studio de jeu vidéo racheté par Ubisoft, le spécialiste de l'orientation Digischool, le créateur de serious games Kiupe…

 

cleantech et smartcity

Lyon se veut aussi laboratoire de la smart city, avec plusieurs projets pilotes, comme le quartier Confluence, et de nombreuses expérimentations dans les smart grids. Lyon inclut dans cette filière, en plus du bâtiment et de la ville intelligente, les nouveaux acteurs de la mobilité (la ville est pionnière avec le réseau de vélos en libre service Velov), l'open data en matière de santé et d'énergie… Parmi les jeunes pousses prometteuses, on trouve Deepki, CityLity, Tell me plus, Bim data… Certaines de ces start-up évoluent dans une autre thématique identifiée par Lyon, la cleantech.

 

Trois autres filières aimeraient rejoindre de futurs réseaux thématiques French Tech. La santé, emmenée par Lyon Biopole, qui a enregistré de belles levées de fonds ces derniers mois (22 millions d'euros pour Enyo pharma, 25 millions pour Eye Tech Care, 31 millions pour BiomUp…). La fintech, ensuite, qui grandit au sein de l'incubateur B612 de la Caisse d'Epargne, bientôt rejoint par une nouvelle implantation du "Village by CA". Enfin, l'IoT au sens large, qui intègre la robotique (Bruno Bonnell en étant le capitaine avec le fonds Robolution) et la cybersécurité, avec un accent mis sur l'intelligence artificielle.

 

Des spécialités mais pas d'exclusivité

Lyon, bien qu'en ayant candidaté sur ces 7 sujets, ne compte pas tout miser sur eux seuls, et veut garder un écosystème extrêmement diversifié. "L'initiative des Réseaux thématiques est intéressante car elle va permettre de décliner la marque French Tech en plusieurs filières d'excellence, commente Patrick Bertrand, directeur général de Cegid et président de la French Tech Lyon. Mais cette cartographie ne fige pas les choses, ne pose pas un marqueur sur le territoire, et n'exclut rien pour l'avenir".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale