Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Retail Reload pilote le stock en temps réel via la RFID

Retail Reload, qui a bouclé une levée de fonds en janvier 2019, intègre le programme d’accélération SAP.iO Foundry. Gros plan sur cette start-up qui a mis au point une solution de pilotage des stocks, en entrepôt comme en boutique, via les étiquettes RFID.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Retail Reload pilote le stock en temps réel via la RFID
Retail Reload pilote le stock en temps réel via la RFID © Retail Reload

Après un tour de table de 3,5 millions d’euros réalisé en janvier 2019, Retail Reload, qui a mis au point une solution de stock-management numérique, poursuit son déploiement à l’international et la commercialisation de sa solution "dont le développement auprès du client prend du temps", détaille Yves Curtat. 

 

Créé en 2012, Retail Reload a mis au point une solution d'inventaire numérique omnicanale. Elle permet à un commerçant de connaître avec précision la localisation et la disponibilité d'un produit via un système de tracking à l’unité. Chaque article est doté d’une étiquette RFID lui conférant un identifiant unique et chacun de ses mouvements (du stock au rayon par exemple) est suivi en temps réel.

 

Un inventaire 60 fois plus rapide

Retail Reload offre donc une gestion en temps réel et précise de l'état de l'article. "La solution permet de gérer le stock et de le mettre à jour en temps réel, ce qui représente un gain de temps notamment lors des inventaires, résume Yves Curtat. La technologie RFID permet de lire 25 000 produits par heure, et de réaliser l'inventaire 60 fois plus vite", poursuit-il.

 

Cette gestion des stocks a d’autres bénéfices. "Elle améliore la productivité des magasins, l'expérience client, l'efficacité des fournisseurs et permet une conversion omnicanale complète et une transformation de la chaîne logistique", poursuit-on chez Retail Reload.

 

Amélioration de l'expérience-client

Parmi les applications concrètes, la possibilité pour un commerçant de recevoir des alertes de réassort dès qu’une référence approche de la rupture, de proposer au client le click and collect le jour-même ou encore de détecter les références qui rencontrent du succès en rayons (via l’analyse des flux en magasins), mais qui ne sont finalement pas achetées par le client. "Dans le secteur de la mode, cela permet d’identifier notamment les produits mal coupés", détaille Yves Curtat. Les flux complétés par les données caisse permettent enfin d’avoir une vision du succès ou de l’échec d’un produit dans chaque magasin, et d’analyser les spécificités locales. "Nous obtenons la data propre à un produit. C’est une data qui n’existait pas", ajoute-t-il.

 

Si la technologie peut sembler coûteuse (compter 6 centimes par étiquette RFID contre 2 centimes par étiquette classique), le retour sur investissement est visible en gain de productivité. Sur le volet omnicanal, l’enseigne améliore ainsi une partie de ses services, et donc l’expérience client. La start-up travaille notamment avec des acteurs du textile comme Jennyfer, Undiz (avec laquelle elle a mis au point le concept UndizMachine) et Etam, ainsi qu’avec des retailers des secteurs de la bijouterie et de la cosmétique. Elle a été retenue pour intégrer la deuxième promotion du programme d’accélération SAP.iO Foundry.

 

Rendez-vous au SIdO 2019, un événement L’Usine Digitale !

 

Vous souhaitez connaître les dernières innovations en matière d’IoT, de robotique et d’IA, rencontrer les acteurs du secteur et assister à des démonstrations adaptées à votre business ? Rendez les 10 et 11 avril au Sido à Lyon. Inscrivez-vous dès maintenant

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale