"Réveillé par Elon Musk", Airbus Group souhaite se rapprocher d’un géant du numérique

Airbus Group devrait se rapprocher de l’un des géants du numérique d’ici quelques mois. C’est l’objectif de Jean Botti, le directeur de l’innovation du groupe.

Partager

L’émulsion entre l’aéronautique et le numérique s’homogénéise. Alors que le comité exécutif d’Airbus Group s’est rendu dans la Silicon Valley fin avril pour goûter aux joies du numérique californien, la stratégie de digitalisation du groupe est en passe de franchir un nouveau cap. "Nous devons mettre en place des partenariats avec des acteurs du numérique, confie Jean Botti, directeur général délégué Technologie et innovation d’Airbus Group et chef d'orchestre de la digitalisation du groupe. Rester seul serait prétentieux, le numérique n’est pas notre cœur de métier."

Quelle forme prendra ce rapprochement : un partenariat, une joint-venture ? Aucun scénario n’est écarté chez l’avionneur. Airbus Group se rapprochera-t-il de l’un des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) ? "Pourquoi pas, répond Jean Botti. S’intéresser à ce qu’ils font tombe sous le sens, non ?" Son ambition de rapprochement est inébranlable : "Nous avons une forte appétence pour le numérique. Le monde est plus ouvert aujourd’hui, c’est impressionnant ce qui se passe dans le web."

Une répercussion du facétieux Elon Musk

Cette stratégie numérique a été impulsée par Tom Enders, le PDG d’Airbus Group, depuis 2014. La division Airbus a ouvert ces derniers mois à Toulouse le fablab ProtoSpace et l’accélérateur de start-up Bizlab. Jean Botti a nommé début mai le directeur du programme de la digitalisation du groupe, Frédéric Sutter. "Elon Musk nous a réveillé avec SpaceX. Il s’est attaqué aux fusées, aux trains et s’attaquera à d’autres secteurs. C’est un acteur que l’on prend au sérieux et avec qui nous discutons", avoue le directeur de l'innovation du groupe. Il faut dire que l’homme d’affaires, PDG de SpaceX et de Tesla a secoué en moins d’une décennie deux secteurs majeurs : le spatial et l'automobile.

Cette stratégie de digitalisation d’Airbus Group s’insère dans une tendance lourde : les grands industriels de l’aéronautique se ruent vers les technologies digitales, telles que le big data, l’impression 3D et la réalité augmentée. Autant d’outils innovants pour développer en un temps record de nouveaux services, comme la maintenance prédictive, de nouvelles méthodes de travail, ou encore de nouvelles solutions qui rendent plus performantes les lignes de production. En matière de numérique, les motoristes ont une longueur d’avance sur les avionneurs. Les rapprochements effectués entre General Electric et Accenture en juin 2013, ainsi qu'entre Pratt & Whitney et IBM en juillet 2014 en sont la preuve. Mais Airbus compte bien rattraper son retard.

Olivier James

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS