Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Reversinglabs lève 56 millions de dollars pour lutter contre les cyberattaques par supply chain

Levée de fonds Reversinglabs est à l'origine d'une plateforme qui grâce à l'intelligence artificielle est capable de détecter des fichiers malveillants. La start-up vient de boucler une série B de 56 millions de dollars pour déployer sa solution qui aurait déjà conquis de grandes entreprises.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Reversinglabs lève 56 millions de dollars pour lutter contre les cyberattaques par supply chain
Reversinglabs lève 56 millions de dollars pour lutter contre les cyberattaques par supply chain © École polytechnique (J.Barande) - Flickr

Les cyberattaques par supply chain, qui consistent à cibler un prestataire afin de pouvoir par rebond s'infiltrer dans les systèmes d'information de ses clients, représentent une menace de plus en plus importante à l'image de l'affaire SolarWinds qui a permis à des hackers d'accéder aux systèmes de milliers d'entreprises et organisations.

C'est pour lutter contre ce phénomène que la start-up Reversinglabs a développé une plateforme de détection des menaces. Pour enrichir et déployer sa technologie, elle vient de lever 56 millions de dollars. Cette nouvelle opération, qui porte le financement total de la jeune pousse à 81 millions de dollars, a été menée par Crosspoint Capital Partners, avec la participation de ForgePoint Capital et Prelude.

Une plateforme boostée à l'IA
Reversinglabs a été fondée en 2009 par Mario Vuksan et Tomislav Pericin. Basée dans la ville de Cambridge dans le Massachussetts, elle est à l'origine de la plateforme cloud "Titanium" qui grâce à l'intelligence artificielle analyse des données issues d'une multitude de sources pour y déceler des éventuelles menaces pour la sécurité informatique. Titanium s'adresse aux Security operations centers (SOC) ainsi qu'aux Software development teams.

Bien que la solution de Reversinglabs réponde aux problématiques actuelles, elle doit faire face à une concurrence de taille sur un marché qui est estimé à 170,4 milliards de dollars en 2022, d'après le cabinet de conseil Gartner. Mais la société américaine affirme que sa technologie a déjà séduit de grands noms, sans en dévoiler l'identité, qui inclut quatre des six plus grandes sociétés de logiciels et deux des cinq premières entreprises de défense et d'aérospatiale dans le monde.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.